Le typhon Wipha fait 17 morts au Japon et remonte vers le nord

le
0
TYPHON MEURTRIER AU JAPON
TYPHON MEURTRIER AU JAPON

TOKYO (Reuters) - Le passage du typhon Wipha mercredi au Japon a fait 17 morts, la plupart sur une île, sans causer de nouveaux dommages à la centrale nucléaire de Fukushima.

Après le passage du "typhon de la décennie", qui a globalement épargné Tokyo, une cinquantaine de 50 personnes sont portées disparues.

Plus de 20.000 personnes ont été invitées à quitter leur domicile en raison du danger d'inondations, et des centaines de vols ont été annulés dans les aéroports de Tokyo.

Sur l'île d'Izu Oshima, à environ 120 km au sud de Tokyo, 16 personnes ont été tuées et des rivières sont sorties de leur lit. La tempête a provoqué des coulées de boue sur une distance de deux kilomètres, des arbres ont été déracinés et plusieurs habitations emportées par des glissements de terrain.

Une autre personne a été happée par une rivière en crue dans l'ouest de Tokyo. Parmi les personnes portées disparues figurent deux garçons emportés par des vagues sur une plage.

Plus de 500 vols intérieurs et internationaux ont été annulés aux aéroports tokyoïtes de Haneda et Narita. Des métros ont dû être arrêtés, à l'heure de pointe du matin, dans la région de Tokyo. Des milliers d'écoles sont restées fermées.

L'opérateur de la centrale accidentée de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco) a pris des mesures de protection, la zone se situant sur la trajectoire de Wipha.

Un porte-parole de Tepco a dit que le passage de Wipha n'avait pas entraîné de problèmes supplémentaires. La centrale, qui fut très gravement endommagée par le séisme et le tsunami de mars 2011, se situe sur le littoral à 220 km au nord de Tokyo.

Depuis la catastrophe, Tepco a du mal à contenir les fuites radioactives. La tempête a déversé des trombes d'eau sur le site qui ont été évacuées dans la mer après vérification de leur radioactivité.

A 07h00 GMT, le typhon Wipha a été rétrogradé en dépression tropicale. Il se trouvait au large de la côte nord-est du Japon et se déplaçait à 95 km/h. Au plus fort de la tempête, des vents ont été enregistrés à 126 km/h, avec des pointes à 180 km/h.

Le typhon Wipha est le plus violent à frapper la région depuis octobre 2004. Cet automne-là, un cyclone avait causé des inondations et des glissements de terrain qui avaient fait une centaine de morts, provoqué des milliers d'évacuations et causé des dégâts matériels très importants.

Elaine Lies, Eric Faye et Danielle Rouquié pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant