Le typhon Haiyan fait plus de 1.200 morts aux Philippines

le
0
LE TYPHON HAIYAN FAIT PLUS DE 1.200 MORTS AUX PHILIPPINES
LE TYPHON HAIYAN FAIT PLUS DE 1.200 MORTS AUX PHILIPPINES

par Manuel Mogato

TACLOBAN, Philippines (Reuters) - Le typhon Haiyan, l'un des plus puissants cyclones à avoir jamais touché le centre des Philippines, a fait plus de 1.200 morts, dont mille dans une seule province, selon une évaluation communiquée samedi par la Croix-Rouge.

Parmi les zones les plus touchées figurent Tacloban, ville de 220.000 habitants de la province de Leyte, où les premières estimations donnent plus de mille tués. Les victimes ont été emportées par la montée des eaux dans la ville, a fait savoir Gwendolyn Pang, secrétaire générale de la Croix-Rouge philippine.

Dans la province de Samar, on déplore autour de 200 morts, a-t-elle ajouté. Et ce bilan risque de s'alourdir sensiblement à mesure que les équipes de secours, ralenties par les routes coupées et les arbres déracinés, progressent vers les zones dévastées.

"La dernière fois que j'ai vu quelque chose de cette ampleur, c'était après le tsunami dans l'océan Indien (NDLR, fin 2004)", a déclaré Sebastian Rhodes Stampa, chef d'une équipe onusienne d'évaluation de la catastrophe à Tacloban.

"Il s'agit de destructions à grande échelle. Des voitures ont été emportées comme des fétus de paille et les rues sont jonchées de débris", a-t-il expliqué.

Super-cyclone de catégorie 5 lorsqu'il a abordé les côtes des Philippines vendredi, Haiyan a été rétrogradé en catégorie 4, mais il pourrait se renforcer de nouveau dans sa traversée de la mer de Chine méridionale avant d'atteindre les côtes du Vietnam.

Les autorités de 15 provinces du Vietnam ont entrepris de faire rentrer au port tous les bateaux et ont pris des mesures de précaution pour parer aux glissements de terrain. Près de 300.000 habitants, situés sur la trajectoire du cyclone, ont été évacués vers des zones plus sûres dans deux provinces - Da Nang et Quang Nam - selon le site internet du gouvernement de Hanoi.

"C'ÉTAIT COMME UN TSUNAMI"

Samedi après-midi, le cyclone se trouvait à 765 km à l'ouest de San José, dans la province philippine de Mindoro, avec des vents de l'ordre de 185 km/h, mais des bourrasques soufflant jusqu'à 220 km/h étaient enregistrées. Vendredi, lorsqu'il avait abordé les régions de Leyte et Samar, le typhon avait soufflé jusqu'à 275 km/h et soulevé des vagues de cinq à six mètres.

Les autorités philippines n'ont toujours pas rétabli le contact avec la municipalité de Tacloban. Dans son dernier bilan officiel, le gouvernement philippin fait état d'au moins 100 morts dans Tacloban et de plus de 100 blessés, mais Manille reconnaissait que ce bilan risquait de s'alourdir rapidement.

L'aéroport de Tacloban, à 580 km au sud-est de Manille, a été pratiquement détruit par la montée des eaux de mer qui ont envahi les lieux, détruisant les vitres de la tour de contrôle, rasant le terminal et renversant les véhicules garés à proximité.

Selon Efren Nagrama, directeur de l'aéroport, le niveau des eaux est monté de quatre mètres environ. "C'était comme un tsunami. Nous nous sommes échappés par les fenêtres et je me suis accroché à un pylône pendant une heure pendant que la pluie, le vent, les eaux de mer balayaient l'aéroport. Une partie du personnel a survécu en s'agrippant à des arbres. J'ai prié très fort tout le temps, jusqu'à ce que les eaux refluent", a-t-il témoigné.

Dans l'ensemble du pays, un million d'habitants avaient gagné des abris dans 37 provinces. Le président Benigno Aquino a appelé les populations situées sur la trajectoire du cyclone à quitter les zones vulnérables. Les évacuations ont débuté trois jours avant l'arrivée du typhon, ce qui a permis de sauver de nombreuses vies, dit-on à Manille.

Haiyan est le deuxième typhon de catégorie 5 à frapper les Philippines cette année après Usagi en septembre. Une vingtaine de cyclones touchent l'archipel en moyenne chaque année, mais Haiyan est déjà le 24e depuis le début de 2013.

L'an dernier, le typhon Bopha avait rasé trois localités de Mindanao dans le sud des Philippines, faisant 1.100 morts et causant pour plus d'un milliard de dollars de dégâts. Et en 2011, le typhon Washi avait causé la mort de 1.200 personnes.

Rosemarie Francisco, Nicolas Delame et Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant