Le typhon Haiyan a fait au moins 100 morts aux Philippines

le
0
LE TYPHON HAIYAN BALAYE LE CENTRE DES PHILIPPINES
LE TYPHON HAIYAN BALAYE LE CENTRE DES PHILIPPINES

MANILLE (Reuters) - Le typhon Haiyan, qui est peut-être le plus puissant jamais vu aux Philippines, a fait au moins 100 morts à Tacloban, ville du centre-est de l'archipel dévastée par les vents et la montée des eaux, rapportent les autorités.

Le bilan va très probablement s'alourdir à mesure que les équipes de secours et l'armée, appelée à la rescousse, atteignent les zones coupées du reste du pays.

Classé en cinquième et dernière catégorie quand il a abordé les Philippines, Haiyan a été rétrogradé d'un cran samedi, mais pourrait à nouveau gagner en puissance avant d'atteindre le Vietnam dimanche matin.

Les bateaux ont été rappelés aux ports dans 15 provinces vietnamiennes, qui se préparent au risque de glissements de terrain. Près de 300.000 personnes ont été évacuées dans deux de ces provinces, selon les autorités.

Aux Philippines, le contact n'a pu être rétabli avec Tacloban, ville de 200.000 habitants qui semble avoir payé le plus lourd tribut.

"Des corps jonchent les rues", a déclaré le capitaine John Andrews, directeur-adjoint de l'aviation civile, citant un rapport militaire envoyé tôt dans la matinée.

L'agence chargée des situations d'urgence n'a quant à elle avancé aucun bilan, mais l'étendue des dégâts laisse supposer qu'il dépassera les 100 morts.

"Presque toutes les maisons ont été détruites, la plupart totalement. Quelques unes sont encore debout, mais elles sont endommagées", a dit le commandant Rey Balido, porte-parole de l'agence.

Avant la coupure des communications, les autorités locales avaient signalé d'importantes inondations. Samedi, les réseaux de téléphonie mobile étaient toujours hors service et la plupart des routes coupées.

DES BOURRASQUES À 275 KM/H

Des images de télévision tournées à Tacloban, qui se trouve à 580 km au sud-est de Manille, montrent des rues submergées et jonchées de débris.

L'aéroport de la ville a été détruit par les vagues et plusieurs membres du personnel militaire qui y est basé ont été portés disparus, selon leur état-major. Deux Hercules C-130 de transport ont toutefois pu s'y poser samedi.

Un million de Philippins ont été évacués dans les 37 provinces après l'appel en ce sens lancé par le président Benigno Aquino. Les évacuations ont débuté trois jours avant l'arrivée du typhon, ce qui a permis de sauver de nombreuses vies, dit-on à Manille.

Certains météorologues estiment en outre que les dégâts pourraient ne pas être aussi importants qu'ils le craignaient dans la mesure où le typhon se déplaçait rapidement, ce qui a limité le risque d'inondations et de glissements de terrain.

Dans l'après-midi, Haiyan se trouvait à 700 km à l'ouest de San José, dans la province de Mindoro Occidental. Les vents qui l'accompagnent peuvent atteindre 220 km/h.

Lorsqu'il a abordé les îles de Leyte et de Samar vendredi, des bourrasques de 275 km/h ont soulevé des vagues de cinq à six mètres.

Les Philippines avaient déjà été balayées en septembre par le typhon Usagi, qui était lui aussi classé en cinquième catégorie. En moyenne, l'archipel connaît une vingtaine de typhons par an. Cette année, Haiyan est le 24e.

En 2011, le typhon Washi avait causé la mort de 1.200 personnes.

Rosemarie Francisco, Nicolas Delame pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant