Le typhon Hagupit balaye les Philippines, un million d'évacués

le
0

MANILLE, 7 décembre (Reuters) - Le typhon Hagupit a balayé dimanche le centre des Philippines où plus d'un million de personnes ont été évacuées dans le cadre d'une des plus vastes opérations du genre menée en temps de paix. Des pluies battantes accompagnées de vents violents se sont abattues dans la province du Samar oriental et dans celle de Leyte, dont la majeure partie est privée d'électricité. Déjà dévastée l'an dernier par le typhon Hayan, la ville de Tacloban, qui compte 220.000 habitants, a notamment été touchée. Une station de radio locale signale deux morts au Samar oriental, mais les autorités n'ont pas confirmé l'information. Le typhon, classé dans la cinquième et dernière catégorie de l'échelle de puissance il y a deux jours, est repassé en catégorie 3, mais les risques restent très importants. Les rafales de vent atteignent 195 km/h et les services de météorologie s'attendent à une élévation du niveau de la mer de 4,5 mètres. L'oeil du typhon se trouvait dimanche à 70 km au nord-ouest de Catbalogan, dans la province de Samar. L'île de Masbate devrait être touchée à son tour vers 10h00 (02h00 GMT), selon la météo philippine. Hagupit se dirigera ensuite vers les provinces de Romblon et de Mindoro oriental avant d'arriver en mer de Chine méridionale. Manille et ses 12 millions d'habitants devraient être épargnés. En novembre 2013, Hayan qui a fait 7.000 morts et quatre millions de sinistrés, est passé un peu plus au sud. Selon Gwendolyn Pang, secrétaire générale de la Croix-Rouge philippine, 1,2 millions de personnes ont été rassemblées dans 1.500 centres d'accueils installés dans des églises, des gymnases ou des écoles. "Le typhon Hagupit a donné lieu à l'une des plus vastes opérations d'évacuation jamais vue en temps de paix", a déclaré vendredi Denis McClean, porte-parole de l'agence. (Rosemarie Francisco et Manuel Mogato, Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant