Le Twente est planté

le
0
Le Twente est planté
Le Twente est planté

Le FC Twente, c'est l'histoire de celui qui voulait être calife à la place du calife. Sauf que le club de l'Est des Pays-Bas vient de se prendre trois points de pénalité pour non-respect de ses engagements financiers, après avoir été placé sous curatelle de la KNVB. Moche pour le champion d'Eredivisie 2010, qui essaie tant bien que mal de corriger le tir.

Balayer devant sa porte avant de balayer devant celle des autres. Dans un contexte de fair-play financier à deux vitesses où les mastodontes du football se créent des passe-droits ou les obtiennent des instances du football, certaines fédérations ont décidé d'appliquer cette expression à la lettre afin de maintenir leur championnat à flot. C'est notamment le cas de la KNVB, la Fédération néerlandaise de football, qui fait la chasse aux mauvais payeurs depuis plusieurs années et qui avait identifié trois clubs en situation financière critique l'été dernier : le NAC Breda, l'Excelsior Rotterdam et le FC Twente. Si les deux premiers semblent entre-temps avoir respecté les standards fixés par la KNVB, le FC Twente, lui, vient d'être sanctionné d'un retrait de trois points sans délai d'application après un troisième avertissement. D'un point de vue sportif, la situation est loin d'être dramatique, le club d'Enschede passant de la 8e à la 9e place en Eredivisie. En revanche, elle est symptomatique d'un club qui a voulu grandir trop vite, désormais placé sous curatelle depuis l'année dernière.
2010, premier titre du FC Twente et année zéro du football néerlandais
Été 2010. Pendant que les Oranje passent tout près de leur première victoire en Coupe du monde, défaits en prolongation par l'Espagne, le football néerlandais, lui, est en plein tumulte. Quelques mois plus tôt, deux clubs de deuxième division, Haarlem et Veendam, ont mis la clé sous la porte et selon un rapport de la KNVB, treize clubs entre l'Eredivisie et l'Eerste Divisie sont jugés en difficulté financière, parmi lesquels l'AZ, Willem II, Roda JC, mais aussi les têtes de gondole Ajax et PSV. La Fédération reproche à nombre d'entre eux de dépenser 80% de leur budget dans le salaire des joueurs, sans autres véritables revenus subsidiaires, et les somme de régler la situation sous trois ans. 2010, c'est aussi la deuxième année consécutive où un club hors triumvirat du football néerlandais (Ajax-PSV-Feyenoord) termine sur la plus haute marche du podium. Chose qui n'était plus arrivée depuis 1959 avec les victoires consécutives de Utrecht, puis du Sparta Rotterdam. Cette année-là, c'est le FC Twente de Steve McClaren qui remporte la timbale, déjà dauphin de l'AZ de Van Gaal l'année précédente. Jusqu'ici, le seul fait d'arme des Tukkers demeurait une victoire en Coupe des Pays-Bas en 2001, deux ans avant que le club ne manque de fermer...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant