Le tunnelier NFM Technologies creuse le marché chinois

le
0
Le rachat de l'entreprise lyonnaise lui ouvre les portes du marché chinois.

«Notre nouvel actionnaire nous a ouvert les portes du marché chinois.» Alain Deléard, directeur général de NFM Technologies, n'y va pas par quatre chemins. La société a été rachetée en 2007 par Northern Heavy Industries (NHI) Group, un conglomérat industriel étatique chinois. Les opérations de ce type sont plutôt rares.

Elle présente cependant un grand intérêt pour NFM Technologies, car la Chine est un débouché très important pour ses produits. Pour l'essentiel, la société, dont le siège se situe à Lyon, conçoit et assemble des tunneliers, ces énormes chenilles d'acier pouvant atteindre jusqu'à 15 mètres de diamètres et peser 700 tonnes utilisées pour creuser des tunnels routiers ou ferroviaires. L'activité est liée à l'urbanisation, d'où l'importance de la Chine, qui «représente la moitié du marché mondial, avec sa trentaine de villes de plus d'un million d'habitants» selon Alain Deléard.

NFM Technologies réalise aujourd'hui 40 % de ses 100 m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant