Le tunnel Lyon-Turin à toute petite vitesse

le
0

INFOGRAPHIE - Évalué à plus de 10 milliards d'euros, ce projet pharaonique à travers les Alpes peine à démarrer.

Dans une certaine indifférence, plusieurs «mini-chantiers» ont été menés depuis deux ans sur le parcours du Lyon-Turin, future ligne ferroviaire imaginée il y a au moins trente ans. Avec un morceau de bravoure: au final, 57 kilomètres de tunnel doivent être percés sous les Alpes.

À ce jour, trois «descenderies» -des trous réalisés jusqu'au futur tunnel- ont été creusées côté français pour étudier la composition du sol et, à terme, servir de passage aux engins de chantier lorsque le projet entrera dans sa phase de réalisation. Une autre «descenderie» devait être percée du côté italien mais la contestation ayant enflammé la vallée de la Suse, le tracé a été revu en Italie. Il devrait alourdir le projet de près deux milliards d'euros qui s'ajouteront aux 8,5 milliards prévus à l'origine pour le seul tunnel. Désormais, 8 kilomètres de galerie so...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant