Le troisième guide des villes de la Coupe d'Italie

le
0
Le troisième guide des villes de la Coupe d'Italie
Le troisième guide des villes de la Coupe d'Italie

Quoi, vous êtes toujours en vacances en Italie ? Ben déjà bravo, vous avez bien économisé pendant l'année. Maintenant, il serait vraiment temps de penser à s'envoyer un bon petit match de coupe nationale.

Vendredi 20h45 : Crotone-Ternana

"Grecs, Arabes, Normands, même eux sont venus ici. Ils n'étaient pas fous. Regardez ce panorama, une autre saison est sur le point de commencer. Et je veux vous voir au meilleur de votre forme. On est calabrais ou pas ?" Si avec une telle tirade vous ne tombez pas sur des serveurs et hôteliers galvanisés, alors on n'y comprend plus rien. Il y a quelques années, Rino Gattuso avait eu la bonne idée d'être le protagoniste principale d'un spot publicitaire vantant les beautés de sa région natale "Le soleil, la mer, l'art, la tradition. En Calabre il y a tout, mais les gars, vous êtes prêts à y mettre ceci ?" Et c'est donc main sur le cœur que vous vous rendrez dans les travées du Ezio Scida de Crotone pour y supporter la désormais meilleure équipe de Calabre (7e année de suite en Serie B).

Samedi 18h : Empoli-Vicenza

Voilà dix jours que vous tournez dans les collines toscanes, sur les routes du Chianti et avec quelques pauses bien méritées dans les bourgs médiévaux. Mais la fin des vacances approche et pour éviter le choc du retour en France, une étape à Empoli peut être une excellente transition. Située à une trentaine de kilomètres de Florence, elle est une des seules villes industrielles de la belle Toscane, et surtout, son club continue d'être un petit miracle de la Botte. Le stade Carlo Castellani porte le nom de l'ancien meilleur buteur du club, déporté et décédé à Mauthausen car suspecté de faire partie de la Résistance.

Samedi 20h30 : Alessandria-Juve Stabia

Pas de remparts fortifiés, de vieille ville ou encore de jolie église. Non, Alessandria est connu à travers l'Italie pour deux choses. La première pour son club qui a formé l'un des meilleurs joueurs italiens de tous les temps. Gianni Rivera est en effet un "ours gris" et y…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant