Le triple A de la France n'est pas menacé

le
0
Après la dégradation de la note américaine, Jean-Michel Six, chef économiste Europe chez S&P, a réaffirmé ce dimanche sur France Inter que le triple A de la France restait assorti d'une perspective «stable».

En dégradant vendredi soir la note de la dette de long terme des États-Unis, l'agence de notation Standard and Poor's (S&P) a pris une décision historique qui a mis une grosse pression sur les autres pays notés «AAA», comme la France. Ainsi, invité sur les ondes de France Inter ce dimanche matin, Jean-Michel Six, l'économiste en chef de l'agence Standard & Poor's pour l'Europe, a réaffirmé que la dette souveraine française resterait notée «AAA», puisque la perspective assortie à cette meilleure note demeure «stable».

Ces derniers mois, les trois plus grandes agences de notation (S&P, Moody's et Fitch) ont confirmé la stabilité de la note de la France. Cela signifie que le risque de défaut de paiement de l'État français reste très faible malgré une croissance faible et des finances publiques dégradées. Pour Fitch, la France est «soutenue par son économie saine et diversifiée, ses institutions sociales, civiles et politiques efficaces et sa souples

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant