Le tribunal de commerce reporte sa décision sur Petroplus

le
0
LA DÉCISION SUR PETROPLUS REPORTÉE AU 16 OCTOBRE
LA DÉCISION SUR PETROPLUS REPORTÉE AU 16 OCTOBRE

PARIS (Reuters) - Le tribunal de commerce de Rouen a reporté au 16 octobre son audience, prévue mardi, sur l'avenir de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), en redressement judiciaire depuis le 25 janvier, a indiqué lundi une porte-parole du tribunal.

Le tribunal s'est donné un délai supplémentaire pour étudier les deux offres de reprises du site et de ses 550 employés, déposées par les sociétés Alanfandi Petroleum Group (APG) et Net Oil.

"On rouvre les débats pour avoir plus d'informations. Il y aura une nouvelle audition pour entendre toutes les parties le 16 octobre à 10h00", a déclaré une porte-parole du greffe du tribunal de commerce de Rouen.

A cette date, il pourrait accepter l'une des deux offres, repousser encore sa décision ou prononcer la liquidation du site.

La raffinerie de Petit-Couronne a redémarré sa production à la mi-juin, après la signature d'un contrat temporaire d'une durée maximale de six mois avec le groupe Shell, son ancien propriétaire.

Dans un communiqué, l'intersyndicale de Petroplus a regretté "ce nouveau contretemps", alors que la décision du tribunal de commerce était à l'origine attendue début septembre.

Mais elle fait état dans le même temps d'un partenariat noué par Netoil "avec une compagnie de trading pétrolier reconnue dans la profession", pour s'en féliciter. "La victoire est à portée de main et nous ne lâcherons rien", déclare-t-elle.

Michel Rose, avec Marion Douet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant