Le tribunal administratif annule la vente des terrains

le
0
Le tribunal administratif annule la vente des terrains
Le tribunal administratif annule la vente des terrains

Le « Stade des Lumières » n?est pas prêt de voir le jour. Le futur Grand Stade de l?Olympique Lyonnais a subi un nouveau coup dur ce jeudi. Le tribunal administratif de Lyon, qui avait été saisi par une association de contribuables, a en effet annulé purement et simplement la vente des terrains de l?agglomération lyonnaise qui doivent servir d?emplacement à la future enceinte des Gones. La décision, qui datait du 18 avril 2011, offrait la possibilité au président du Grand Lyon, le maire Gérard Collomb, de vendre 318 935 m2 de terrains à la Foncière du Montout, la filiale de l'OL.

Le montant de la cession des terrains pose problème

C?est le montant de la cession des terrains qui pose problème. L'avocat des requérants, Etienne Tête, explique que la promesse de vente a été faite « à un prix inférieur de ce qui devrait être le bon prix », soit 300 euros le mètre carré au lieu des 41 euros cédés par le Grand Lyon. Le Progrès précise que « le Grand Lyon devrait à nouveau réunir son Bureau afin de délibérer sur un nouveau contrat de vente avec la foncière, sur la base d'une teneur de l'avis des Domaines plus développé. Un nouvel acte pourrait alors être passé avec les constructeurs du Grand Stade. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant