Le Trésor zambien appelle les miniers au civisme fiscal

le
0
Les services fiscaux zambiens ont constaté des irrégularités dans les déclarations de revenus des sociétés minières étrangères implantées dans le pays. Glencore, Vedanta, First Quantum, Equino et Meteorex, parmi d'autres, sont citées.

Si les audits démontrent qu'il n'y a pas d'erreurs, nous en resterons là, signalent les autorités. Le dossier est ouvert depuis 2009, date à laquelle la Zambie avait déjà embauché des consultants norvégiens pour y voir plus clair dans les comptes des grandes minières. Cet audit préliminaire ne satisfait pas le fisc zambien, parce que les compagnies compensent leurs gains et pertes à l'échelle mondiale.

La mine de cuivre de Mopani, du groupe Glencore, ne devrait pas échapper au redressement fiscal. L'association zambienne des comptables a radié les auditeurs qui ont avalisé ses résultats, en laissant passer de fausses déclarations.

La Zambie tire du cuivre 70% de ses devises, avec une royauté de 6% sur les 675.000 tonnes extraites en 2011. L'opposition demande le rétablissement de la taxe exceptionnelle de 25% sur les revenus de minières, supprimée sous la pression des compagnies.

Le ministre des finances attend que les investissements étrangers produisent des bénéfices identifiables. Le manque à gagner pour les caisses de l'Etat serait d'un milliard de dollars.

Une ONG britannique, Christian Aid, a noté que la Suisse était réputée avoir importé la moitié du cuivre zambien en 2008, mais les cargaisons se sont évaporées en route.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant