Le travail de nuit touche toujours plus de salariés

le
2
Le gouvernement, qui présentera mi-septembre sa réforme des retraites, souhaite prendre davantage en compte le caractère pénible de certains emplois.

4h45 du matin, c'était le top départ de la visite qu'ont rendue ce mardi Jean-Marc Ayrault, Marisol Touraine et Michel Sapin à l'équipe de nuit d'un chantier de construction, à Vélizy-Villacoublay. Un horaire très matinal destiné mettre en lumière une partie des «mesures de justice» que le gouvernement entend prendre dans le cadre de sa réforme des retraites présentée mi-septembre. Aux mesures financières vouées à renflouer les caisses de la sécurité sociale, il souhaite en effet adjoindre un volet pénibilité, qui prenne en compte dans le calcul de la retraite l'impact de conditions de travail difficiles, notamment le travail de nuit.

Dans le code du travail, la pénibilité recouvre une multitude de situations. Elle se caractérise en effet par l'exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnel...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 13 aout 2013 à 09:33

    Pour une fois que le Zéro s'est levé à 4h du mat, il va demander une augmentation de retraite pour pénibilité !!!!

  • M608962 le mardi 13 aout 2013 à 08:58

    eh!!... n'oubliez pas les boulangers qui travaillent en plus le dimanche