Le traumatisme perturbe les parties essentielles du cerveau

le
0
Les avancées en neurosciences permettent de mieux comprendre la nature et les séquelles du traumatisme psychique. » Cauchemars, ruminations, hallucinations : les symptômes du stress post-traumatique

Il y a ces accidentés de la route qui gardent un ressenti léger, mais qui ne peuvent raconter ce qui s'est passé. Ces témoins d'agression qui, des années après, ressassent la scène violente, et ces anciens enfants maltraités qui n'ont aucun souvenir précis. «C'est comme une zone blanche, un trou dans la tête», affirment-ils.

«Une déchirure du moi», disait Freud. Mais à son époque, pour comprendre les psychotraumatismes, il ne pouvait s'appuyer que sur les témoignages de ses patients. Aujourd'hui, psychothérapeutes et scientifiques travaillent ensemble. Un colloque organisé par la Fédération française de psychothérapie et psychanalyse permettra prochainement de confronter leurs approches*.

Car les résultats sont passionnants: les dernières recherches...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant