Le traumatisme des survivants de crash

le
0
Lors d'un accident aussi violent que le déraillement du train Madrid-El Ferrol, il est important de proposer une prise en charge psychologique immédiate à tous les survivants et aux témoins. » Les signes du stress post-traumatique

Le dernier bilan des victimes du train qui a déraillé mercredi à Saint-Jacques-de-Compostelle fait état d'au moins 78 morts et de 178 blessés. Des chiffres qui ne prennent pas en compte le traumatisme psychologique dont les quelque 150 survivants et témoins de la scène pourraient souffrir. Comme il est désormais fréquent dans ces cas-là, une cellule d'urgence psychologique a été ouverte dans un bâtiment municipal proche, pour détecter et soigner les premiers troubles déclenchés par le choc. La rapidité de la prise en charge est déterminante.

«Sur place, une personne en état de stress pathologique se remarque immédiatement: elle est agitée, angoissée. Elle éprouve le besoin de parler, ou, à l'inverse, est incapable de pronon...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant