Le transport maritime français veut voguer propre

le
0
La lutte contre la pollution est devenue un enjeu majeur pour l'armement français. Affaire de réduction des coûts, mais aussi d'image pour convaincre le client final. Le gaz naturel liquéfié est un carburant d'avenir.

C'est un pavillon d'excellence agité par un vent plus pur qui vient d'être attribué à la France. Cette distinction attribuée par l'autorité de référence, l'International Chamber of Shipping (ICS), n'est pas honorifique. Elle prend en compte de nombreux critères dont la sécurité, ou le respect des normes antipollution. Avec huit ans de moyenne d'âge, la flotte (580 bateaux de commerce) arborant le drapeau tricolore est l'une des plus jeunes du monde.

Le pavillon français regroupe environ la moitié des navires opérés par la centaine d'armements inscrits en France. «Le respect de normes n'explique pas à lui seul, notre combat contre la pollution, explique Éric Banel, directeur général d'Armateurs de France. C'est une affaire de survie face à l...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant