Le train sifflera le coup d'envoi

le
0
Le train sifflera le coup d'envoi
Le train sifflera le coup d'envoi

Un train à vapeur, un terrain de football. Le TJ Tratan Cierny Balog n'est peut-être qu'en 6e division slovaque, mais sa réputation est au moins égale sur place à celle du Slovan Bratislava, octuple champion de D1. Tout cela grâce à une parfaite anomalie : son terrain est séparé des tribunes par une vieille ligne de chemin de fer… encore en activité.

En prenant le temps de vous promener un samedi après-midi à Čieny Balog, les chances sont fortes pour que vous entendiez cinq coups de sifflets. Cinq, étrangement. Le premier évidement, pour lâcher les loups. Le second pour faire rentrer les bêtes quarante-cinq minutes plus tard. Le troisième pour marquer la reprise des hostilités et le quatrième pour y mettre fin définitivement. Car ici le samedi après-midi en Slovaquie, on joue au football. Un spectacle organisé sur un petit pré vert rendu pomme par un exquis mélange de soleil avant 19h et de pluie d'orage en soirée, tout juste placé à lisière de forêt. Mais au coeur de ce choeur arbitral, l'un des coups de sifflet détonne. La note paraît plus ample. Plus profonde, plus aléatoire : elle n'est pas sifflée, elle est soufflée. En réalité elle provient d'un train. Une locomotive qui traîne une réputation aussi épaisse que la fumée qui la coiffe, celle d'être "le seul train à vapeur du monde à rouler entre un terrain de football et ses tribunes."

Youtube

Train pas fantôme


Cette anomalie du décor, Jakub, 24 ans, en connaît la légende depuis tout petit. Enfant de Čierny et visiblement unique anglophone du championnat, il mène depuis deux ans l'attaque du TJ Tatran Cierny Balog, le club de football local. Chaque week-end, l'équipe évolue devant un parterre de… supporters ? Non, de touristes : "Le train n'assure plus un service régulier mais c'est une attraction touristique, surtout en été. La ligne démarre du village voisin de Hronec, et continue jusqu'à la fin de Čierny Balog en passant par le stade. La gare principale est située dans le centre de Čierny, où on a également le musée de Chemin de Fer." Un édifice censé rendre hommage à l'engagement de la cité durant la seconde guerre mondiale, où elle fût l'un des centres de l'insurrection slovaque anti-nazis. Car à la question de savoir qui fût là en premier du terrain ou de la ligne, la différence se mesure tout simplement en conflits mondiaux. Le rail, dont la construction avait débuté le 8 janvier 1909, a progressivement été allongé avec l'aide de prisonniers allemands, alors que le club ne date que de 1933. Il aura fallu attendre 1985 pour voir son nouveau stade sortir de terre,…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant