Le trafic ferroviaire fortement perturbé par la grève à la SNCF

le
1
LE TRAFIC FERROVIAIRE FORTEMENT PERTURBÉ PAR LA GRÈVE À LA SNCF
LE TRAFIC FERROVIAIRE FORTEMENT PERTURBÉ PAR LA GRÈVE À LA SNCF

PARIS (Reuters) - La grève à la SNCF, qui provoque d'importantes perturbations mercredi en France, pourrait être reconduite jeudi par les syndicats opposés au projet de réforme ferroviaire, annonce l'entreprise publique.

La CGT, Sud Rail, FO et First ont appelé, à compter de mardi 19h00, à une grève de 24 heures reconductible contre le projet, qui prévoit le rapprochement sous une même holding de la SNCF et de RFF, le gestionnaire du réseau ferré. Le texte sera examiné à partir du 17 juin à l'Assemblée.

Plus de quatre agents sur dix ayant l'obligation de se déclarer ont prévenu qu'ils cesseraient le travail mercredi, un taux annoncé de grévistes inférieur à celui de la grève de juin 2013, mais supérieur à celui de décembre dernier.

Sur son compte Twitter, la SNCF précise ne pas être en mesure de dire si la grève sera reconduite jeudi. La décision, rappelle-t-elle, appartient aux syndicats.

Les syndicats, qui n'avaient pour l'heure pas précisé leurs intentions, réclament le retour à la situation prévalant avant 1997, à savoir la réunification de la SNCF et de RFF au sein d'un seul et même établissement public, et la reprise de la dette ferroviaire de 40 milliards d'euros par l'Etat.

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier, s'est dit prêt sur RTL à rencontrer les organisations syndicales "ce soir, dans la nuit, demain, toute la journée".

Il a défendu une réforme "indispendable" pour "moderniser, pour simplifier la SNCF, pour lui donner plus de force" et résorber son désendettement, dans la perspective de l'ouverture du rail à la concurrence d'ici 2019.

Sur i>Télé, il a confirmé qu'il prendrait "toutes les initiatives nécessaires pour poursuivre le dialogue".

Une rencontre était prévue jeudi avec la CGT, Sud-Rail et l'Unsa.

UN TRAIN SUR 3 POUR LES RER C, D ET E

L'Unsa, qui a refusé de prendre part dans l'immédiat à la grève, a dit attendre le résultat de cet entretien avant d'envisager de rejoindre le mouvement et a déposé par précaution un préavis de grève pour le 17 juin.

La SNCF prévoyait un TGV sur deux mercredi sur les axes Nord et Est et un TGV sur trois sur les axes Atlantique, Sud-Est et province-province.

Le trafic devrait être normal pour les liaisons Ouigo, le nouveau service de TGV à bas prix, et Eurostar, mais trois trains sur quatre sont prévus sur les Thalys et deux sur trois pour les rames Lyria et les trains à grande vitesse vers l'Allemagne, le Luxembourg et l'Italie.

Pour les Intercités, la SNCF attend trois trains sur dix en moyenne et aucune circulation sur les trains de nuit.

S'agissant des TER, le trafic devrait être perturbé dans l'ensemble des régions avec un train sur trois en moyenne. Pour l'Ile-de-France, un train sur trois est attendu pour les liaisons Transilien.

Le service sera normal sur le RER A, mais un train tous les quarts d'heure circulera en période de pointe sur le RER B et un toutes les 30 minutes le reste de la journée entre Paris Nord et Roissy.

Un train sur trois circulera pour les RER C, D et E et un sur deux sur les lignes N et U.

La situation était tendue aux abords des grandes agglomérations françaises car la grève à la SNCF se double d'un mouvement des chauffeurs de taxis qui ont entrepris des "opérations escargot" pour protester contre la concurrence "déloyale" des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC).

En Ile-de-France, quelque 300 kilomètres de bouchons étaient signalés à 08h00 par la Direction régionale des routes.

Plusieurs centaines de taxis se sont rassemblés dans le périmètre des aéroports d'Orly et Roissy-Charles de Gaulle et comptaient converger vers le centre de Paris, dans le secteur d'Ecole militaire, vers 12h00.

(Sophie Louet avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 11 juin 2014 à 10:35

    ILS VONT TROUVER UN TERRAIN D'ENTENTE paiement des jours de grève,avancement à l'ancienneté accélérée, petit jour de repos pour fatigue passagère,gratuité de voyage en train jusqu'à la troisième génération.C'EST PROFITABLE LA NUISANCE MAXIMUM.et ils appellent cela le service publique!!!!!!