Le trafic Eurostar perturbé par des migrants

le
1

(Actualisé avec précisions supplémentaires) CALAIS, Pas-de-Calais, 2 septembre (Reuters) - Le trafic des Eurostar a été fortement perturbé au cours de la nuit de mardi à mercredi et un train avec 700 passagers est resté bloqué toute la nuit à Calais en raison de l'intrusion de migrants sur les voies à l'entrée française du tunnel sous la Manche, ont annoncé Eurostar et la SNCF. Quatre autres Eurostar qui relient Paris à Londres ont été immobilisés dans la soirée de mardi avant de repartir dans la nuit. Le cinquième, qui avait été stoppé à l'entrée du tunnel sous la Manche, a été tracté jusqu'à la gare de Calais-Fréthun où il est resté toute la nuit. Des migrants ont pénétré par centaines sur les rails de la gare de Calais-Fréthun, provoquant l'arrêt du trafic, a indiqué une source policière. La SNCF a confirmé que le trafic avait été totalement bloqué et le courant coupé afin d'évacuer les migrants. Ces incidents sont intervenus au lendemain d'une visite du Premier ministre Manuel Valls, où il a estimé que la frontière franco-britannique était "pleinement contrôlée" après le renforcement récent des moyens de sécurité. Entre 3.000 et 4.000 migrants sont aujourd'hui rassemblés dans le Calaisis, d'où ils tentent de passer en Grande-Bretagne. Les tentatives de passages, concentrées avant l'été sur le port de Calais, se sont déplacées sur l'entrée du tunnel avant de gagner la nuit passée la gare de Calais-Fréthun. Les passagers de l'Eurostar Paris-Londres bloqué à environ 1,5 km de l'entrée du tunnel ont dit avoir été invités à garder le silence et à signaler d'éventuels bruits sur le toit des wagons, des personnes étant susceptibles d'essayer de monter clandestinement à bord. Un hélicoptère muni d'un projecteur a ensuite survolé le convoi mais aucun migrant n'a semble-t-il été repéré. Après quelque quatre heures sans lumière ni climatisation, l'électricité ayant été coupée sur les voies par mesure de précaution, le train ES9055 a été tracté jusqu'à Calais où des passagers se sont plaints d'avoir été livrés à eux-mêmes. (John Pullman et Pierre Savary; Tangi Salaün, Yann Le Guernigou pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mercredi 2 sept 2015 à 09:48

    S'ils n'ont pas de possibilité d'entrer en Grande Bretagne , pourquoi les entretient on à Calais?. Il faudra bien un jour que les lois soient respectées. Il y a des sanctions à prendre.