Le «tout-radar» en potion magique 

le
0
La sécurité routière n'est-elle qu'une affaire de répression ?

Brice Hortefeux a réagi en ministre de l'Intérieur en annonçant 1000 radars supplémentaires sur nos routes pour 2012. Ce nouveau tour de vis se veut une réponse à la hausse ponctuelle de 21 % des accidents mortels en janvier. Les «associations» et les bonnes consciences jubilent. Elles savaient que les chauffards allaient prendre leurs aises après l'assouplissement du permis à points ! Les choses sont hélas plus complexes. Les conditions météorologiques ont simplement été meilleures en janvier 2011 qu'à la même période de l'année précédente. Il y avait donc plus d'automobilistes sur les routes, et surtout plus de deux-roues qui ont contribué à l'augmentation mathématique des sinistres.

Les deux-roues représentent environ 2 % du parc en circulation mais près d'un quart des tués. Depuis quelques années, ils se sont multipliés dans les villes. Il suffit de jeter un coup d'½il sur les trottoirs des grandes cités. À part des radars, qu'est-ce qui a ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant