Le tour de chauffe de Sarkozy

le
0
Le tour de chauffe de Sarkozy
Le tour de chauffe de Sarkozy

« C'est le Sarkozy Day ! comme le débarquement », s'émerveille un militant les Républicains. Hier, c'est dans le gymnase bondé de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), où se serraient plus de 2 000 personnes écrasées par la chaleur, que l'ancien président a tenu son premier meeting de candidat. Le Sud, une évidence pour lancer sa campagne : non seulement les Républicains y comptent une de leurs plus grosses fédérations, mais en prime, le FN a réalisé dans les Bouches-du-Rhône un score de près de 44 % lors des régionales. Et les petits règlements de compte entre (ex) amis ne sont jamais loin, puisque Jean-François Copé, avec qui les relations sont glaciales depuis l'affaire Bygmalion, fait traditionnellement sa rentrée depuis plus de dix ans à quelques mètres de là...

 

L'heure n'était pas hier aux annonces fracassantes ni aux nouveautés. Le dernier venu dans l'arène de la primaire s'est contenté de dérouler, sans se forcer, ses propositions synthétisées dans son livre « Tout pour la France ». Sarkozy voulait avant tout montrer l'attente que suscite, selon lui, sa candidature. Pour ce faire, plus de 80 parlementaires, de François Baroin, à Eric Woerth ou Christian Jacob, en passant par des soutiens de Jean-François Copé ou de François Fillon (le député Pierre Lellouche), se pressaient devant l'estrade. « On voit bien qu'il prend l'ascendant. Et il est dans la préparation de la suite, le rassemblement de la famille après la primaire », veut croire le local de l'étape Renaud Muselier.

 

Identité et autorité

 

« Je ne serai pas le candidat de l'eau tiède, des demi-solutions [...], des synthèses si subtiles qu'il n'en restera rien », lance Nicolas Sarkozy en ciblant sans le nommer François Hollande. Alain Juppé, toujours favori de la compétition, taclé aux 20 Heures de TF 1 la veille, est lui épargné.

 

Durant près d'une heure, chemise blanche trempée sous sa veste, il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant