Le Top 500 des gestionnaires voit ses actifs baisser pour la première fois depuis cinq ans

le
0

(NEWSManagers.com) - Les actifs sous gestion des 500 plus importantes sociétés de gestion dans le monde ont diminué en 2015 pour la première fois depuis 2011, selon une étude réalisée par Pensions & Investments et Willis Towers Watson. Les actifs totaux s'inscrivaient à 76.700 milliards de dollars à la fin de l'année 2015, en recul de 1,7% par rapport à leur niveau de l'année précédente.

Les encours des sociétés nord-américaines se sont contractés de 1,1% d'une année sur l'autre à 44.000 milliards de dollars tandis que ceux des sociétés européennes, y compris les acteurs britanniques, affichaient un recul plus marqué de 3,3% à 25.100 milliards de dollars.

" Le recul des actifs globaux illustre l'impact de l'environnement difficile pour l'investissement et des fluctuations des devises sur les gestionnaires partout dans le monde. En 2014, notre étude faisait état d'un ralentissement spectaculaire de la croissance. Toutefois, les actifs gérés par les 500 plus importants gestionnaires avaient encore augmenté de juste un peu plus de 2%. Cette année, les chiffres sont très différents. Le ralentissement économique a affecté la performance de l'investissement. En même temps, les propriétaires d'actifs révisent leurs modèles d'affaires en internalisant leurs capacités de gestion d'actifs dans la partie supérieure du spectre et en consolidant du côté des petites et moyennes structures, ce qui a également eu un impact sur les flux du secteur. Cette tendance va se poursuivre et mettre la pression sur les revenus, ce qui va obliger les gestionnaires d'actifs à poursuivre leur adaptation à cet environnement difficile en perpétuel mouvement" , explique Luba Nikulina, responsable mondiale de la recherche chez Willis Towers Watson.

L'étude montre aussi que les fonds gérés activement, qui continuent de représenter la majorité des actifs totaux (78,3%), ont également diminué l'an dernier, de 2,8%, tandis que les fonds gérés passivement affichaient une baisse encore plus marquée de 5,5%.

Les vingt plus importants gestionnaires ont vu leurs actifs diminuer de 1% d'une année sur l'autre, passant de 32.500 milliards de dollars à 32.100 milliards de dollars, mais leur part dans les actifs totaux augmente légèrement à 41,9% contre 41,6% précédemment.

Les classes d'actifs traditionnelles continuent de tenir le haut du pavé, avec une part de 78,2%, dont 45,4% pour les actions et 32,8 pour l'obligataire, mais leurs encours a diminué d'un peu plus de 7% d'une année sur l'autre. En revanche, les actifs alternatifs ont progressé de 25,1%.

On observe aussi la domination croissante de la gestion d'actifs américaine dont la part dans le Top 500 passe au cours des dix dernières années de 41,9% à 52,5%. Au sein du groupe des vingt sociétés les plus importantes, on compte douze gestionnaires américains représentant 69% des actifs. Les actifs des vingt premières sociétés de gestion américaines ont augmenté de 1,2% l'an dernier à plus de 22.000 milliards de dollars, les encours des vingt premières européennes diminuant de leur côté de 3,3% à un peu moins de 10.000 milliards de dollars.

Parmi les vingt premiers mondiaux, on compte trois français à fin 2015 : dans l'ordre AXA Group (8ème pour des encours de 1.489,13 milliards de dollars), BNP Paribas (12ème avec 1.195,85 milliards de dollars), et Amundi (16ème avec 985 milliards de dollars).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant