Le titre Sacyr remonte sur des espoirs de solution au Panama

le
0
LE TITRE SACYR SE REPREND SUR DES ESPOIRS DE SOLUTION AU PANAMA
LE TITRE SACYR SE REPREND SUR DES ESPOIRS DE SOLUTION AU PANAMA

PANAMA/MADRID (Reuters) - Le titre Sacyr gagnait près de 5% en milieu de journée mardi à la Bourse de Madrid, poursuivant sa remontée après sa chute de la semaine dernière dans l'espoir d'une solution dans le contentieux sur des dépassements de coûts dans le chantier de l'agrandissement du canal de Panama.

Lundi soir, l'Autorité du Canal de Panama (APC) a déclaré être prête à fournir des financements supplémentaires, sous réserve que le consortium mené par Sacyr -le Grupo Unidos por el Canal (GUPC)- en fasse de même.

L'APC, opérateur du canal, a précisé que les deux parties avaient convenu d'entamer des discussions ce mardi pour aplanir les divergences.

Vers 13h20, l'action Sacyr avançait de 4,28% à 3,532 euros alors que l'indice regroupant les valeurs européennes liées aux BTP prenait 0,2%.

Les gouvernements espagnol et panaméen sont restés à l'écart du différend, estimant qu'il devait être résolu entre l'APC et le consortium.

Lundi, l'ambassadeur d'Espagne au Panama avait ainsi déclaré que Madrid n'apporterait aucune aide financière à Sacyr dans le cadre de son contentieux avec l'APC.

Outre Sacyr, le GUPC regroupe l'italien Salini Impregilo, le belge Jan De Nul et le panaméen Constructora Urbana. Il a chiffré la semaine dernière les dépassements de coûts à 1,6 milliard de dollars (1,17 milliard d'euros) et mis en cause des études géologiques préalables de l'APC.

Le GUPC a menacé de suspendre les travaux le 20 janvier si l'APC n'assumait pas les surcoûts.

"Il s'agit de financements supplémentaires que le consortium devrait fournir et auxquels nous contribuerons", avait dit lundi à la presse Jorge Quijano, à la tête de l'APC, à la suite d'une réunion avec Ana Pastor, la ministre espagnole des Travaux publics en visite dans le pays.

"Nous avons détaillé ce que nous étions en mesure de faire pour contribuer (au financement des surcoûts) sous réserve que le consortium contribue également", a-t-il ajouté.

Le GUPC n'a pas encore réagi à la possibilité d'un accord avec l'APC mais Ana Pastor, qui a endossé le rôle de médiatrice dans ce dossier, s'est montrée optimiste.

"Il y a de la bonne volonté de la part de l'Autorité du canal et, je pense, également du côté du consortium. C'est maintenant à elles, aux deux parties impliquées, de trouver une solution", a-t-elle dit lundi.

Le titre Sacyr avait chuté de près de 9% jeudi, puis encore de près de 7% vendredi, après la menace brandie mercredi par le consortium d'arrêter les travaux sur le canal de Panama.

Mais, avec le rebond de ce mardi et le hausse de 6% de l'action lundi, celle-ci a refait une bonne partie du terrain perdu, même si la baisse de la valeur depuis le début de l'année 2014 est encore de plus de 6%.

Lomi Kriel et Elida Moreno; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant