Le titre Philips profite d'une amélioration de la marge

le
0
    * Le titre Philips, en haussede 4,7%, à un pic de 19 mois 
    * Les analystes saluent le carnet de commandes et 
l'amélioration des marges 
    * Le groupe dit avoir un "plan B" pour Lumileds s'il 
n'arrive pas à le vendre 
 
 (Actualisé avec cours de Bourse, commentaires d'analystes) 
    par Toby Sterling 
    AMSTERDAM, 24 octobre (Reuters) - Philips  PHG.AS  a fait 
état lundi d'une hausse légèrement moins marquée que prévu de 
ses résultats trimestriels, mais le groupe néerlandais désormais 
spécialisé dans le petit électro-ménager grand public et les 
équipements médicaux, a rassuré les investisseurs avec 
l'amélioration de sa rentabilité et son carnet de commandes. 
    Vers 11h25 GMT, le titre Philips gagnait 4,64% à 27,39 
euros, atteignant un pic depuis le 7 avril 2015 et affichant la 
plus forte hausse aussi bien de l'indice Stoxx 600  .STOXX  que 
de FTSEurofirst 300  .FTEU3 . 
    Philips essaie de se réinventer en une entreprise centrée 
sur la santé et l'hygiène après avoir scindé au printemps sa 
division éclairage, l'un de ses métiers historiques. 
    Frans Van Houten, directeur général du groupe a dit que ce 
dernier anticipait une nouvelle amélioration de ses résultats au 
quatrième trimestre, tout en mettant en garde contre une 
volatilité persistante en Europe. 
    "Nous devons être réalistes et se dire que l'Europe, pendant 
les trimestres à venir, va, pour le moins, être confrontée à une 
période d'incertitudes avec à la fois le Brexit et les résultats 
potentiels d'élections dans d'autres pays", a-t-il précisé lors 
d'une conférence téléphonique. 
    L'Europe ne pèse toutefois qu'à hauteur de 25% des ventes de 
Philips. "Si nous affichons de bonnes performances aux 
Etats-Unis et en Chine nous serons certainement en mesure de 
faire face à quelques fluctuations en Europe et de quand même 
faire croître l'entreprise." 
    Philips, qui détient encore 70% de Philips Lighting 
 LIGTH.AS , dispose d'un "plan B" pour Lumileds, sa filiale de 
composants pour les éclairages, si jamais il ne trouve pas un 
acheteur pour la société, a encore dit Frans van Houten, sans 
donner plus de détails. 
    En janvier, les autorités américains ont bloqué la vente de 
Lumileds, pour 3,3 milliards de dollars (3,03 milliards d'euros) 
à des investisseurs asiatiques, évoquant des motifs de sécurité. 
     
    HAUSSE DES MARGES DANS DEUX DIVISIONS SUR TROIS 
    Philips a enregistré sur la période juillet-septembre un 
bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (Ebita) ajusté 
en progression de 14% à 649 millions d'euros et un chiffre 
d'affaires comparable en augmentation de 2%, à 5,90 milliards. 
    Les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé 
respectivement 651 millions et 5,95 milliards d'euros. 
    Depuis la cession de Philips Lighting, la société s'est 
réorganisée en trois pôles : l'électroménager centré sur 
l'hygiène corporelle (brosses à dents, rasoirs), les équipements 
médicaux (dont des scanners) et une division, à destination des 
hôpitaux, appelée "soins connectés". 
    La rentabilité s'est améliorée dans les deux premières 
divisions. En revanche, la division soins connectés a subi une 
érosion de sa marge, en raison de la chute de ventes de systèmes 
permettant la surveillance des patients. Cela n'empêche pas la 
marge opérationnelle du groupe de passer de 9,8% il y a un an à 
11%. 
    Jeffrey Vonk, analyste chez Morningstar, s'est dit satisfait 
d'un nouveau trimestre "solide en termes d'amélioration des 
marges", ajoutant que la valeur Philips est à ses yeux "une des 
meilleures idées d'investissement dans le secteur". 
    Pour ses trois divisions désormais considérées comme 
stratégiques, Philips a fait état d'une hausse de 8% des prises 
de commandes. 
    Jeudi, Philips Lighting avait lancé un avertissement sur son 
chiffre d'affaires en raison de la baisse de ses ventes en 
Europe et au Moyen-Orient, tout en annonçant une hausse de 26% 
de son résultat opérationnel du troisième trimestre. 
  
 
 (Toby Sterling, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant