Le titre Opera s'envole sur un intérêt supposé de Facebook

le
0
Le titre Opera s'envole sur un intérêt supposé de Facebook
Le titre Opera s'envole sur un intérêt supposé de Facebook

OSLO (Reuters) - Le titre Opera bondissait de plus de 15% mardi en fin de matinée à la suite de rumeurs de marché disant que Facebook discutait d'une acquisition de l'éditeur de logiciels norvégien, numéro un mondial sur le segment des navigateurs pour téléphones mobiles.

Vers 09h00 GMT, l'action Opera gagnait 16,91% à 40,1 couronnes alors que l'indice regroupant les valeurs technologiques européennes avançait de 0,91%.

Avec cette poussée du titre, la capitalisation boursière d'Opera atteint quelque 4,8 milliards de couronnes (638 millions d'euros).

Des responsables de la société se sont refusés à tout commentaire tandis que le principal actionnaire d'Opera Jon S von Tetzchner, qui détient 10,9% des titres, a dit ne pas être au courant de discussions avec Facebook.

Aux yeux des analystes, Opera serait idéal pour Facebook en raison des relations de la société norvégienne avec les fabricants de terminaux mobiles et les opérateurs.

Le premier site communautaire mondial, dont les premiers pas en Bourse ont pour le moins été chahutés, a du mal à générer des rentrées publicitaires à partir de la consultation, de plus en plus massive, de ses services à partir d'un terminal mobile.

"De notre point de vue, Opera est sensé d'un point de vue stratégique pour Facebook (...) Pour aboutir, toute offre devrait représenter au moins le double du cours de clôture de vendredi (34,30 couronnes)", note le courtier DNB. Une offre au double du cours de vendredi valoriserait Opera à près de 1,1 milliard d'euros.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant