Le titre Alstom toujours à l'arrêt

le
0
L'incertitude sur l'opération avec General Electric bride le potentiel boursier du titre Alstom. (© Alstom)
L'incertitude sur l'opération avec General Electric bride le potentiel boursier du titre Alstom. (© Alstom)

Un bon niveau de commandes. Au cours du premier trimestre (avril à juin) de son exercice 2015-2016, le «nouvel Alstom» (recentré sur le ferroviaire) a enregistré 2 milliards d’euros de commandes, contre 4,8 milliards sur la même période de l’an dernier, qui incluait le méga-contrat (4 milliards d’euros) pour des trains de banlieue en Afrique du Sud.

Bloc "A lire aussi"

L’activité commerciale est alimentée par des contrats de petites et moyennes tailles. Les appels d’offres semblent nombreux en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient. À  28,7 milliards au 30 juin dernier, le carnet de commandes représente plus de 4 années de chiffre d’affaires. 

Quant au chiffre d’affaires du trimestre, il s’adjuge 8% à 1,6 milliard d’euros. À taux de change et périmètre constants, la hausse se limite à 3%, mais la progression était de 16% au premier trimestre 2014/15 par rapport à l’année précédente.

Désendetté et recentré sur son métier le plus porteur, le nouvel Alstom présentera un profil attractif. Pour le moyen terme, les dirigeants tablent sur une croissance du chiffre d’affaires de plus de 5% par an à périmètre et taux de change constants. Quant à la marge opérationnelle, elle devrait s’améliorer graduellement dans la fourchette de 5 à 7%.

Mais rien n’est encore fait. La

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant