Le titre ADP chute en Bourse après son profit warning sur 2015

le
0
LOURDE CHUTE DU TITRE ADP
LOURDE CHUTE DU TITRE ADP

PARIS (Reuters) - L'action Aéroports de Paris chute lourdement vendredi matin à la Bourse de Paris, l'exploitant des aéroports parisiens de Roissy et d'Orly ayant abaissé plusieurs objectifs clés pour 2015 et annoncé la mise en oeuvre d'un plan d'économies.

A 9h39, le titre recule de 6,05% à 58,20 euros, signant ainsi la plus forte baisse de l'indice SBF 120 (-0,35%).

ADP, qui a souligné un ralentissement du trafic depuis cet été et la dégradation des perspectives économiques, table désormais sur une croissance annuelle moyenne de 1,9% à 2,9% du trafic passager entre 2010 et 2015, au lieu de 3,2% auparavant. (voir )

Le groupe, dont l'Etat détient 52%, n'attend plus qu'une croissance de 25% à 35% de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) entre 2009 et 2015, au lieu de 40% auparavant.

"Le titre devrait fortement baisser aujourd'hui. Cette déception de fin d'année va laisser des traces, ce qui capera, selon nous, la performance boursière 2013", préviennent les analystes de Natixis dans une note.

Ces derniers, qui ont abaissé leur recommandation sur la valeur d'acheter à neutre et ramené leur objectif de cours de 73 à 64 euros, rappellent que c'est la deuxième fois cette année que le retour sur capitaux engagés (ROCE) est abaissé.

Lors de sa journée investisseurs du 27 juin, le groupe avait annoncé que le ROCE du périmètre régulé devrait se situer dans une fourchette comprise entre 4,5% et 5,0% en 2015 contre 5,4% attendus précédemment.

Les analystes de Natixis se montrent désormais plus prudents qu'ADP pour 2015, en anticipant une croissance annuelle du trafic entre 2010 et 2015 de 2% et une progression de l'Ebitda de 33% sur la période 2009-2015.

Un placement du Fonds Stratégique d'Investissement (FSI), qui augmenterait le flottant, raviverait l'aspect spéculatif autour du dossier, nuance toutefois les analystes du broker.

ADP a également lancé un plan d'économies visant à limiter à 3% en moyenne la croissance annuelle des charges courantes sur la période 2012-2015 de la maison mère -l'entité qui gère les aéroports en excluant les filiales comme ADPI et Hub Telecom.

Le groupe compte également accélérer la baisse des effectifs de la maison mère au cours des trois prochaines années. Au total, les effectifs de la maison mère baisseront de 7% sur la période 2010-2015, sur un effectif d'environ 7.000 personnes fin 2010.

Cette année, la capitalisation boursière d'ADP a augmenté de 10% environ, à 5,75 milliards d'euros, contre un gain de 17% pour le SBF 120.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant