Le tireur de Sète mis en examen et écroué

le
0
LE BILAN DES COUPS DE FEU PASSE À DEUX MORTS À SÈTE
LE BILAN DES COUPS DE FEU PASSE À DEUX MORTS À SÈTE

TOULOUSE (Reuters) - L'homme qui a ouvert le feu sur ses voisins à Sète (Hérault) et fait deux morts et deux blessés graves dans la nuit de vendredi à samedi a été mis en examen dimanche et placé en détention provisoire, a déclaré le procureur de Montpellier Brice Robin.

Cet homme de 49 ans, qui avait pris des médicaments anxiolytiques et des antidépresseurs, a expliqué son geste par le bruit d'une fête organisée dans son immeuble.

Il a été mis en examen dimanche en fin d'après-midi pour "assassinats et tentatives d'assassinats", a dit à Reuters Brice Robin.

Le tireur était inconnu des services de police. Agent d'entretien chargé de la collecte des encombrants sur le bassin de Thau, il était également animateur dans un club de tir.

"Il a reconnu avoir tiré. Il n'y a pas de doute sur la matérialité des faits", a souligné le magistrat.

L'homme a expliqué avoir ouvert le feu parce qu'il dormait mal et qu'il était angoissé à l'idée de reprendre son travail à 04h00 alors qu'il était 01h30 du matin.

Au moment du drame, il y avait sept personnes dans l'appartement des voisins, dont une petite fille de trois ans. "Au moins sept étuis" de balles ont été retrouvés sur les lieux, selon Brice Robin.

Un homme de 42 ans est décédé samedi en fin d'après-midi, et un deuxième, âgé de 36 ans, est mort samedi dans la soirée.

Un homme et une femme étaient toujours hospitalisés dimanche soir en soins intensifs, a dit le procureur de la République.

Six armes à feu, 5.000 cartouches et plusieurs treillis ont été retrouvées au domicile du suspect, qui possédait les autorisations nécessaires.

Jean Décotte, édité par Emmanuel Jarry

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant