Le tireur de Munich préméditait son attaque depuis un an

le , mis à jour à 21:57
0
 (Nouvelles précisions sur le tireur §2, 4-8) 
    MUNICH, 24 juillet (Reuters) - Le tireur qui a tué neuf 
personnes vendredi soir à Munich prévoyait de commettre un 
carnage depuis qu'il avait visité, voici un an, l'endroit où une 
fusillade avait fait 15 morts en 2009 dans un collège du 
sud-ouest de l'Allemagne, ont déclaré dimanche des responsables 
bavarois. 
    Il avait, à la même époque, été hospitalisé pendant trois 
mois dans un établissement psychiatrique, ont-ils ajouté.  
    Les éléments retrouvés au domicile de l'agresseur montrent 
qu'il jouait souvent à des jeux vidéos violents et avait acheté 
son arme, un pistolet Glock 17, sur le "dark net", une partie 
d'internet accessible seulement avec des logiciels particuliers, 
a déclaré Robert Heimberger, président du Bureau d'enquête 
criminelle du Land de Bavière. 
    Il exprimait des opinions nationalistes et avait été exclu 
d'un club de joueurs vidéo en ligne par les autres membres car 
il leur faisait peur, a déclaré un adolescent de 16 ans avec qui 
il jouait, interrogé par Der Spiegel.  
    Le tueur, qui s'est suicidé, était également à l'évidence 
inspiré par le militant d'extrême droite Anders Breivik, 
l'auteur du massacre de 77 personnes à Oslo et Utoya, et a 
probablement mené son attaque délibérément cinq ans jour pour 
jour après le carnage en Norvège, a déclaré Robert Heimberger. 
    Le procureur de Bavière Thomas Steinhaus-Koch a déclaré que 
le tireur avait été traité contre l'angoisse et hospitalisé 
entre juillet et septembre 2015.  
    Les parents du tireur, identifié sous le nom de David 
Sonboly, et qui se faisait appeler "Ali", sont toujours en état 
de choc et n'ont pas encore pu être interrogés par la police, a 
encore précisé Robert Heimberger.  
    D'autre part, il a été établi que les victimes de la 
fusillade n'étaient pas des camarades de lycée du tireur, qui 
n'a pas choisi ses victimes. Le tueur a créé une page sur 
Facebook promettant un repas gratuit dans un fast food où la 
fusillade a débuté.  
    Un jeune de 17 ans avait ouvert le feu en mars 2009 dans un 
collège de Winnenden, dans le Land de Bade-Wurtemberg, abattant 
15 personnes avant de se donner la mort alors qu'il était pris 
en chasse par les policiers.   
 
 (Andrea Shalal; Eric Faye et Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant