Le tireur d'Ottawa avait des motivations idéologiques-police

le
0

TORONTO, 27 octobre (Reuters) - L'homme qui a tué un soldat canadien mercredi dernier à Ottawa avant de semer la panique au parlement avait réalisé une vidéo avant de commettre son attaque et l'enregistrement prouve qu'il était animé par des motivations politiques et idéologiques, a annoncé la police dimanche. Dans un communiqué, la police explique qu'elle est en train de procéder à une analyse approfondie de la vidéo réalisée par Michael Zehaf-Bibeau et que celle-ci ne pouvait pas être publiée pour le moment. Selon la police, Michael Zehaf-Bibeau, 32 ans, a été abattu à l'intérieur du batiment abritant le parlement où il avait fait irruption après avoir abattu un soldat près du mémorial de la guerre. L'origine de l'arme à feu utilisée par l'assaillant n'a pas encore été déterminée, a dit la police. Elle pourrait avoir été cachée dans la propriété de sa tante, à l'instar du couteau que portait sur lui Michael Zehaf-Bibeau. "C'est un fusil vieux et peu commun", dit le communiqué. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a également révélé que le suspect avait travaillé sur les champs de pétrole de l'Alberta et utilisé l'argent ainsi gagné pour financer ses activités les jours qui ont précédé l'attaque. Michael Zehaf-Bibeau vivait dans un centre d'accueil pour sans abri à Ottawa avant la fusillade. Deux jours avant celle-ci, un autre homme, qui s'était récemment radicalisé selon la police, avait précipité sa voiture sur deux soldats à Québec, tuant l'un d'eux. L'assaillant de 25 ans, Martin Rouleau, a été abattu par la police. Ces attaques, attribuées par la police à des citoyens canadiens s'étant récemment convertis à l'islam, se sont produites une semaine après une semaine après l'envoi d'avions de combat supplémentaires pour participer aux frappes aériennes contre l'Etat islamique. (Jeffrey Hodgson et Scott Malone, Mathilde Gardin pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant