Le tiercé gagnant des convertibles jack pot

le
0

(lerevenu.com) - 2014 sera-t-il un millésime aussi brillant que 2013 pour les obligations convertibles ? La barre s'est placée bien haut, l'an dernier. Ces titres qui sont conçus pour profiter d'une bonne partie de la hausse des actions sous-jacentes et préserver leurs porteurs de l'essentiel de la baisse de leur cours de Bourse, se sont bien distingués, l'an dernier. Dans la zone euro, leur performance moyenne s'est élevée à 9,8%, soit près de trois points de pourcentage de plus que la moyenne sur vingt ans (7,1%), le tout avec une volatilité (4,6%) bien moindre que sur cette même période de référence (8,2%). Par comparaison, les actions de la zone euro ont progressé, en 2013, de 24,9% et le seul indice CAC 40 de 18%.

Les performances de certains convertibles françaises ont été spectaculaires, à la hauteur de celle de l'action sous-jacente : l'Alcatel-Lucent 4,25% 2018 a progressé de 108% en 2013 et la Faurecia 3,25% 2018 de 67%. L'engouement pour les obligations convertibles s'est aussi mesuré, en 2013, dans la gestion collective, avec une collecte nette de 1,8 milliard d'euros, qui a tranché avec les retraits nets de 25 milliards d'euros constatés dans l'ensemble des sicav et fonds communs de placement de droit français. Certes, quelques accidents ont émaillé la chronique du marché secondaire, l'an dernier, en particulier la retentissante quasi-faillite de Pescanova, une conserverie espagnole de poissons victime d'une fraude comptable

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant