Le Théâtre de Chaillot cherche des mécènes fans d'Art déco

le
0

La Fondation du patrimoine lance une souscription pour financer les travaux du Théâtre National de Chaillot évalués à 2,5 millions d’euros. Un projet soutenu par Jean-Paul Belmondo dont le père à participé à la décoration du lieu.

Alors qu’il approche de ses 80 ans, le Théâtre National de Chaillot n’a jamais bénéficié de la moindre restauration de ses œuvres et éléments de décoration emblématiques des années 1930. Pour y remédier, la Fondation du patrimoine vient de lancer une souscription nationale qui permettrait de présenter au public dans les meilleures conditions ces chefs d’œuvre de l’Art déco.

Des travaux dont le montant a été évalué à 2,5 millions d’euros. Parallèlement à cette opération de mécénat populaire, le Théâtre National de Chaillot s’est lancé dans de grands travaux entièrement financés par le ministère de la Culture pour se doter d’équipements plus performants.

Afin de stimuler les donateurs, la Fondation s’est dotée d’un prestigieux parrain pour cette opération en la personne de Jean-Paul Belmondo. Il faut dire que le comédien a un lien direct avec ce théâtre puisque son père, Paul Belmondo, est l’auteur d’une statue baptisée «Le Printemps» qui orne les lieux. Une œuvre que Jean-Paul Belmondo appréciait déjà en tant que jeune spectateur quand il était encore étudiant au Conservatoire. Pour cette statue, le montant de la restauration s’élève à 4000 euros mais pour d’autres lots le total peut grimper jusqu’à 80.000 euros. A chaque fois, le public peut choisir l’œuvre ou l’élément de décoration qu’il souhaite aider via un mini-site Internet et les dons sont acceptés à partir de 1 euro.

Les donateurs bénéficieront d’avantages fiscaux aussi bien pour l’impôt sur le revenu que l’impôt sur la fortune ou l’impôt sur les sociétés. Par ailleurs, le Théâtre national de Chaillot proposera à tous les donateurs différents avantages selon le montant de leur don: mention du nom dans la brochure de saison et sur les écrans vidéo situés dans les espaces publics du Théâtre, abonnement, visites privées du chantier ou cocktail privatif. Enfin, un dîner de soutien se tiendra sur place le lundi 29 juin. La totalité de la recette ira à la restauration des œuvres du Grand Foyer.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant