Le TGV fait plonger le bénéfice de la SNCF

le
0

La SNCF a déprécié la valeur de son parc de TGV de 1,4 milliard d'euros en raison d'une forte baisse de la rentabilité de l'activité de ces trains en France.

Il y a deux ans, la SNCF avait «déprécié» son parc de TGV de 700 millions d'euros. Cette année, la dépréciation des rames TGV double et atteint 1,4 milliard d'euros. Cette opération comptable, qui consiste à réduire la valeur des actifs en raison d'une moins bonne rentabilité du modèle économique du TGV, a pour conséquence de faire plonger dans le rouge le résultat net part du groupe pour l'année 2013. La perte nette atteint 180 millions d'euros en 2013 alors qu'en 2012, le groupe avait dégagé un bénéfice de 376 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe en revanche est stable à 32,2 milliards d'euros.

Trois branches de la SNCF sur cinq voient leur activité progresser: SNCF Infra (+4,2%) qui réalise les travaux de maintenance et de renouvellement des infrastructures, SNCF Proximités (+1,1%) ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant