Le Texas suspend l'exécution de Hank Skinner

le
0
L'homme devait mourir mercredi. La justice américaine a voulu se donner le temps d'examiner sa requête de tests ADN.

De notre correspondante à Washington

Ce dimanche, malgré des vents contraires, Sandrine Skinner De Georges avait confié son optimisme au Figaro. Tout en se préparant au pire, elle disait croire à un coup de théâtre pour « des raisons politiques». «Nous pensons que la Cour d'Austin pourrait donner du temps à la défense, afin de protéger le gouverneur Perry, qui est en grande difficulté électorale et n'a pas besoin d'une exécution controversée en pleine campagne des primaires républicaines», avait-elle dit. Même si ce qui s'est passé dans les coulisses du pouvoir judiciaire texan reste un mystère, Sandrine Skinner avait raison d'espérer. Lundi après midi, la décision de la Cour est tombée, suspendant le compte à rebours mortel qui menaçait son mari. À un jour et demi de son exécution programmée, le condamné à mort Hank Skinner a obtenu un nouveau sursis. Les avocats avaient fait appel après le refus jeudi dernier du tribunal du comté de Gray d'accepte

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant