Le territoire de l'EI se réduit, les djihadistes sur la défensive-USA

le
0
    AMMAN, 16 mai (Reuters) - Les djihadistes de l'organisation 
Etat islamique (EI) sont sur la défensive et l'étendue de 
territoire sous leur domination se réduit, a déclaré dimanche à 
Amman en Jordanie un haut responsable américain. 
    L'EI "se réduit et se trouve largement sur la défensive", a 
estimé lors d'une conférence de presse Brett McGurk, émissaire 
spécial du président Barack Obama pour la lutte contre l'EI. 
    L'EI contrôle les villes de Mossoul dans le nord de l'Irak 
et de Rakka dans l'est de la Syrie, mais n'a pas marqué de point 
notable sur le terrain depuis qu'il avait pris voici un an la 
ville irakienne de Ramadi, qu'il a perdue depuis lors. 
    Les efforts entrepris par la coalition internationale 
anti-EI pour reconquérir Mossoul et Rakka progressent, a 
souligné McGurk. 
    "Nous menons des frappes chirurgicales à Mossoul, pour ainsi 
dire chaque jour", a-t-il ajouté. "Nous exerçons une pression 
synchronisée permanente". 
    Il a cité ainsi l'exemple d'une récente opération lors de 
laquelle la coalition a localisé et pris pour cible des caches  
d'argent liquide de l'EI à Mossoul, "faisant partir en fumée 
pour plusieurs centaines de millions de dollars". 
    Cela a provoqué une crise financière qui a conduit l'EI à 
réduire de moitié la solde versée à ses combattants, a indiqué 
Brett McGurk, qui n'a pas précisé quand avait eu lieu cette 
frappe contre les coffres. 
    La nervosité des membres de l'EI a été mise en évidence pour 
les récentes exécutions publiques survenues sur une place de 
Mossoul et par la main-mise du réseau internet dans la ville, a 
dit McGurk. 
    A Rakka, des renseignements de valeur obtenus de diverses 
façons, entre autres lors d'un raid des forces spéciales 
américaines mené dans l'est de la Syrie l'an dernier, ont permis 
à la coalition de mieux viser les forces de l'EI, a continué 
l'émissaire de Barack Obama. 
    "Dans les semaines et les mois qui viennent, nous allons 
entamer des opérations visant à exercer des pressions sur Rakka 
de toutes les façons possibles", a-t-il dit. 
 
 (Suleiman Al-Khalidi; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant