Le terrain économique gagné par les tensions Chine-Japon

le
0
Attaques d'enseignes japonaises en Chine, fermetures d'usines, appels au boycott... La querelle autour des îles Senkaku se traduit dans les relations commerciales et industrielles entre les deux pays.

Les relations commerciales entre la Chine et le Japon commencent à pâtir sérieusement de la tension entre les gouvernements des deux pays. En début de semaine, Canon et Panasonic annonçaient la suspension de leurs opérations en Chine. Ce mardi, les constructeurs leur emboitent le pas. Toyota, Nissan et Honda ont arrêté partiellement ou totalement leur production sur le territoire du premier marché automobile mondial. Des craintes pour le personnel ont été évoquées, alors que des concessionnaires de Toyota et Honda ont déjà subi des attaques de la part de manifestants chinois. A eux trois, les constructeurs nippons comptent onze usines d'assemblage en Chine, qui fabriquent près de trois millions de véhicules par an. Les actions des trois entreprises reculaient entre 1,2% et 5,2% ce matin sur la place de Tokyo.

Sur la toile chinoise, les appels au boycott de produits japonais se multiplient, alors que l'an dernier la Chine était la première destination des exportations

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant