Le tennis français pique encore sa crise

le , mis à jour à 08:05
0
Le tennis français pique encore sa crise
Le tennis français pique encore sa crise

La Fédération Française prend l'option père Fouettard, mais ses ouailles à New York (l'US Open s'ouvre ce lundi) ne donnent pas l'impression de vouloir répondre avec déférence. La sanction — pour l'instant provisoire — prise par le bureau fédéral, qui se réunira de nouveau le 24 septembre, n'est pourtant pas anodine : suspension de toute aide fédérale (subventions, ressources humaines comme les coachs, préparateurs physiques ou kinés) et suspension des équipes de France pour Kristina Mladenovic, Caroline Garcia et Benoît Paire en raison de leur comportement aux Jeux olympiques de Rio.

 

Avec une demi finale de Coupe Davis à venir (16-18 septembre en Croatie) et une finale de Fed Cup (12-13 novembre contre la République tchèque), ce n'est pas rien pour les trois joueurs incriminés. « Il était nécessaire de montrer qu'on ne peut pas faire et dire n'importe quoi, ni bafouer l'image du tennis français, a expliqué Jean-Pierre Dartevelle, vice-président délégué à la DTN. Il y a un devoir de montrer qu'on ne peut pas accepter ça, mais ça ne présage rien de l'avenir. On a un mois pour discuter calmement. »

 

Les intéressés ont montré détachement et agacement, plus que contrition. Paire a ainsi lâché dans un grand sourire : « Tout va très bien, je me concentre sur l'US Open, c'est le principal ! » Etat du traumatisme ? Néant. D'autant que le joueur n'est pour l'instant jamais apparu en Coupe Davis... « On a discuté du tournoi pour évacuer, explique son coach, Thierry Champion. On est tournés vers le premier tour, on essaie de dédramatiser. Qu'il gagne ou qu'il perde, ce ne sera pas à cause de ça. »

 

Caroline Garcia ne souhaite pas réagir, mais regrette le timing « incroyable » à la veille d'un tournoi du Grand Chelem, et qu'on réveille de mauvais souvenirs. C'est « un manque de respect par rapport à sa préparation », glisse-t-on dans son entourage, qui souligne que la joueuse ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant