Le temps se gâte pour Gérard Perrier

le
0

(lerevenu.com) - Tendances contrastées. Le chiffre d'affaires semestriel du spécialiste des automatismes et des équipements électriques ressort à 68,7 millions d'euros, en hausse de 3,2%. C'est conforme aux objectifs annoncés en début d'année. Mais par branches, les tendances sont contrastées. Le pôle énergie, englobant les prestations de services pour le nucléaire, connaît une nouvelle belle progression de 13%, tandis que l'activité fabrication d'équipements baisse de 4%. Enfin, la branche installation/maintenance voit ses facturations croître de 2%.

La rentabilité souffre. La marge opérationnelle courante du semestre cède 1,2 points de pourcentage, à 6,5%, et le résultat net recule de 4%, à 3,6 millions. Deux éléments pèsent: la moindre contribution de l'activité fabrication et la montée en puissance des charges de structure, liées au plan de développement à cinq ans pour la période 2013/2017.

Les dirigeants s'attendent à une activité globalement plus soutenue au second semestre, même si le pôle fabrication restera sous pression. L'objectif demeure d'arriver à un chiffre d'affaires 2014 de l'ordre de 145 millions d'euros sur l'ensemble du périmètre, contre 143 millions en 2013.

Mais l'objectif formulé fin mars d'une marge opérationnelle courante d'au moins 9% en 2014 (après 9,6% en 2013) n'est plus mentionné. Les dirigeants se contentent de viser une remontée de la marge nette par rapport au premier semestre.

Le

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant