Le temps des regrets pour les Verts

le
0
Le temps des regrets pour les Verts
Le temps des regrets pour les Verts

Après avoir arraché une égalisation synonyme de qualification à la 89eme minute, Saint-Etienne a craqué dans les arrêts de jeu à Bâle (2-1) et quitte la Ligue Europa dès les seizièmes de finale. Forcément frustrant...

Le debrief

Des petits riens qui font un grand tout. Après avoir largement soutenu la comparaison avec Bâle sur la double confrontation, Saint-Etienne manquera le rendez-vous des huitièmes de finale de la Ligue Europa. Une issue plus que cruelle pour les Verts, qui tenaient pourtant leur qualification à l’entrée des arrêts de jeu, Moustapha Bayal Sall ayant arraché une égalisation alors décisive à la 89eme minute. Mais les hommes de Christophe Galtier n’ont pas été capables de conserver leur avantage jusqu’au bout et ont commis deux énormes erreurs de marquage sur le deuxième but bâlois qui trotteront longtemps de leur tête. C’est d’autant plus difficile à digérer qu’ils avaient fait jusque-là ce qu’il fallait pour poursuivre leur parcours européen, entamé fin juillet lors du troisième tour préliminaire de la compétition.

Après un premier quart à l’avantage des locaux, les Stéphanois ont équilibré les débats au fil des minutes. Le milieu forézien a pris le dessus sur son homologue, sans que cette domination ne se traduise par une foule d’occasions franches. C’est au contraire les Bâlois qui ont été les plus menaçants pendant la première heure, chaque incursion amenant une opportunité de marquer. Mais ce sont bien les Verts qui ont fini le plus fort. C’est à dix contre dix, suite aux expulsions de Breel Embolo et de Valentin Eysseric, qu’ils ont fini par forcer le verrou suisse, au moment où ils jetaient leurs ultimes forces dans la bataille. Ils étaient tellement à bout qu’ils n’ont pas eu la lucidité nécessaire pour sécuriser leur but au cours du temps additionnel. Comme lors des deux dernières journées de championnat, Saint-Etienne perd gros dans les tout derniers instants. Un constat forcément frustrant. D’autant que cette fois, il n’y aura pas de deuxième chance.

Le film du match

7eme minute
Sur un long ballon de Bjarnason, Bayal Sall manque sa première intervention de la tête. Il est ensuite gêné par Embolo et ne peut que repousser vers Janko, dont la reprise de l’extérieur du gauche n’est pas cadrée.

8eme minute
Récupération haute de Théophile-Catherine, ce qui profite à Bahebeck. L’attaquant prêté par le PSG fixe la défense bâloise avant de servir Monnet-Paquet dans le dos de la défense. L’ancien Lorientais envoie un tir croisé en pivot, mais bute sur Vaclik, auteur d’un bel arrêt du pied droit.

10eme minute
Bayal Sall et Lemoine se gênent à l’entrée de la surface, permettant à Bjarnason de s’infiltrer dans la surface balle au pied. Sa tentative du droit en bout de course contraint Ruffier à une horizontale sur sa gauche, même si elle manquait de puissance.

15eme minute (1-0)
Coup-franc pour Bâle à une grosse vingtaine de mètres du but stéphanois, suite à une faute de Lemoine sur Embolo. Légèrement excentré sur la droite, Zuffi enroule sa frappe du gauche et trouve la lucarne de Ruffier, impuissant sur cette action.

44eme minute
Corner sur la droite en faveur de Bâle. M.Delgado s’en charge et dépose son centre sur la tête de Suchy, seul au point de penalty. Le défenseur bâlois ne peut maitriser sa tête et ne trouve pas le cadre.

50eme minute
Sous la pression de M.Delgado, Tabanou perd le ballon au coin de sa propre surface. Le capitaine du FC Bâle adresse dans la foulée un centre vers Janko au second poteau. L’attaquant autrichien gagne son duel avec Bayal Sall et place une tête trop molle pour inquiéter Ruffier.

63eme minute
Coup-franc pour Bâle juste à l’entrée de la surface pour une faute de Théophile-Catherine sur Janko. Delgado le frappe côté fermé et oblige Ruffier à se coucher sur sa gauche pour repousser le ballon sans prendre de risque.

67eme minute
Décalé sur la droite, Théophile-Catherine centre en plein cœur de la surface. Roux prolonge de la tête au deuxième poteau jusqu’à Bayal Sall, qui tacle pour pousser le ballon au fond. Vaclik intervient de près pour repousser le danger.

81eme minute
Après un échange avec Roux au cœur de la défense bâloise, Hamouma s’infiltre dans la surface. Il prend finalement sa chance du gauche dans un angle fermé. Vaclik est parfaitement placé pour protéger son premier poteau et s’interposer de la main gauche.

89eme minute (1-1)
Cohade hérite du ballon côté gauche dans la foulée d’un corner frappé par le milieu stéphanois. La trajectoire de son centre est coupée par Bayal Sall, qui conclut de l’extérieur du droit devant un Vaclik qui glisse sur l’action.

90eme minute+2 (2-1)
Décalé sur la gauche, Bjarnason trouve M.Lang au second poteau. Le latéral de Bâle, libre de tout marquage, semble manquer sa reprise de la tête. Mais elle atterrit sur Zuffi, qui prend Ruffier à contre-pied sur sa reprise du droit aux six mètres.

Les joueurs à la loupe

Bâle
Un grand ZUFFI aura permis à Bâle de se hisser en huitièmes de finale de la Ligue Europa. Auteur d’un doublé salvateur, le milieu suisse a réussi un gros match dans l’entrejeu, aux côtés d’un T.XHAKA actif à la récupération et souvent bien placé pour colmater les brèches. De retour de blessure, M.DELGADO est monté en puissance au fil des minutes et a fait étalage de sa qualité de centre. Incapable de faire une différence sur son côté, EMBOLO a rendu une copie neutre, hormis la faute provoquée sur l’ouverture du score de son équipe. BJARNASON n’a pas fait mieux à l’opposé. S’il a pesé sur la défense des Verts et brillé par sa capacité à provoquer des fautes, JANKO a encore montré ses limites techniques. Bien aidé par un SUCHY omniprésent dans les duels, SAMUEL a joué à l’expérience. L’ancien international argentin a d’abord frôlé la correctionnelle, avant d’utiliser à merveille son sens du placement et de l’anticipation. M.LANG, certes décisif en toute fin de match, et SAFARI se sont appliqués à bloquer leur couloir respectif, sans prises de risques inconsidérées. Décisif à deux reprises, VACLIK a dégagé une énorme sérénité d’un bout à l’autre du match.

Saint-Etienne
Un match à oublier pour TANNANE. Irrégulier depuis son arrivée à Saint-Etienne, l’ailier marocain a montré son mauvais visage. Il n’a jamais fait les bons choix et a affiché une nervosité coupable tout au long de l’heure passée sur la pelouse. Volontaire défaut d’être toujours propre techniquement, MONNET-PAQUET a vendangé une occasion qui aurait pu tout changer en début de match sur un service de BAHEBECK. Ce fut la seule inspiration digne de ce nom du joueur prêté par le PSG, par ailleurs mal à l’aise en tant qu’attaquant de pointe et qui s’est parfois trop précipité dans ses gestes. Après un premier quart d’heure difficile, LEMOINE a haussé le ton dans les duels et connu un abattage énorme.

Il a ainsi suivi le tempo imposé par COHADE, qui s’est démultiplié pour ratisser les ballons et a délivré un merveilleux ballon à BAYAL SALL pour égaliser. Ce dernier a d’abord semblé à côté de ses crampons, avant de se reprendre en imposant son autorité dans les duels et de penser offrir la qualification à son équipe. F.POGBA a réussi un match bien plus consistant, comme un TABANOU séduisant par son impact défensif et son envie d’apporter le surnombre devant. THEOPHILE-CATHERINE s’est inscrit dans la même dynamique à droite, surtout au cours d’une seconde période pleine. CLEMENT n’a pas franchement étincelé dans son rôle devant la défense. Impuissant sur le but suisse, RUFFIER n’a rien à se reprocher dans cette rencontre.

Monsieur l’arbitre au rapport

Une prestation sans accroc de bout en bout. Il a toujours officié dans le sens du jeu, s’efforçant de donner du rythme au match, et pris les bonnes décisions dans les moments chauds de la rencontre.

Ça s’est passé en coulisses…

- Suspendu après avoir écopé d’un troisième avertissement en trois matchs de Ligue Europa, Vincent Pajot n’était pas du déplacement à Bâle. Loïc Perrin (cuisse), Robert Beric (genou) et Pierre-Yves Polomat manquaient à l’appel, comme Ole Selnaes et Alexander Söderlund, qui n’étaient pas qualifiés après avoir déjà participé à la compétition pour Rosenborg.

- Tous deux touchés, Jean-Paul Boëtius (cheville) et Andraz Sporar (tendon) avaient déclaré forfait dès mercredi côté bâlois. C’étaient les deux seuls absents dans le groupe suisse.

- 2 000 supporters stéphanois avaient fait le déplacement au Parc Saint-Jacques pour soutenir leur équipe. Ils ont largement soutenu la comparaison avec le kop des fans bâlois, toujours bouillants en Coupes d’Europe.

La feuille de match

LIGUE EUROPA (16EMES RETOUR) / BÂLE – SAINT-ETIENNE : 2-1

Parc Saint-Jacques (25 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse très bonne
Arbitre : M.Makkelie (Pays-Bas, 6)

Buts : Zuffi (15eme et 90eme+2) pour Bâle - Bayal Sall (89eme) pour Saint-Etienne

Avertissements : Embolo (55eme et 84eme) et Steffen (82eme) pour Bâle - Tannane (31eme), Théophile-Catherine (63eme), Eysseric (82eme et 82eme) et Bayal Sall (89eme) pour Saint-Etienne

Expulsions : Embolo (84eme) pour Bâle - Eysseric (82eme) pour Saint-Etienne

Bâle
Vaclik (7) – M.Lang (5), Suchy (7), W.Samuel (6), Safari (5) puis Ad.Traoré (72eme) – T.Xhaka (6), Zuffi (8) - Embolo (4), M.Delgado (cap) (5) puis Steffen (68eme), B.Bjarnason (4) – Janko (4)

N'ont pas participé : Vailati (g), Akanji, Fransson, Calla, Itten
Entraîneur : U.Fischer

Saint-Etienne
Ruffier (6) – Théophile-Catherine (6), Bayal Sall (6), F.Pogba (6), Tabanou (6) – Cohade (7), Clément (5), Lemoine (6) puis Eysseric (75eme) - Tannane (3) puis Hamouma (60eme), Bahebeck (4) puis Roux (56eme), Monnet-Paquet (4)

N'ont pas participé : Moulin (g), Brison, Assou-Ekotto, Corgnet
Entraîneur : C.Galtier

L1, L2, National, CFA, CFA2, Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie… Tous les résultats et les classements en un coup d’oeil

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant