Le temps de parole du MoDem désormais comptabilisé dans l'opposition

le
0
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel prend acte du rapprochement entre le Modem et l'UDI.

Le Modem n'est plus un «ni ni» aux yeux du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Un courrier officiel envoyé le 9 décembre à François Bayrou l'a informé que le temps de parole des représentants de son parti à la radio et à la TV serait désormais «décompté au titre de l'opposition parlementaire».

Une première depuis 2006, le temps d'intervention des représentants de l'UDF, puis du MoDem, étant depuis cette date considéré comme n'appartenant «ni à la majorité, ni à l'opposition».

«Le CSA ne fait que suivre les orientations politiques des partis, confie un proche du dossier au CSA. Ce genre de décisions se base strictement sur les déclarations publiques des hommes politiques». François Bayrou revendiquant depuis début novembre une «opposition constructive» au gouvernement, se rapprochant de l'UDI au sein de «l'Alternative», le Conseil a décidé de changer de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant