Le téléphone portable, arme contre les coupures d'eau à Alep

le
0

LONDRES, 14 octobre (Thomson Reuters Foundation) - Face à des coupures d'eau récurrentes, qui peuvent durer plusieurs jours, les habitants d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie où s'affrontent insurgés et forces gouvernementales, peuvent aujourd'hui compter sur une carte interactive consultable sur les téléphones portables équipés de la 3G. Cette carte -- une initiative de la Croix-Rouge -- permet de localiser les quelque 80 endroits de cette ville de deux millions d'habitants où la population, guidée par un système de localisation GPS, peut faire des réserves d'eau potable. "C'est une carte très simple et accessible sur tous les téléphones équipés de la 3G", a expliqué à la Thomson Reuters Foundation le porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Pawel Krzysiek, interrogé mercredi par téléphone alors qu'il se trouvait à Damas. "L'important, c'est que ce n'est pas seulement une carte -- certaines personnes pourraient ne pas savoir la lire -- mais qu'il y a également une localisation GPS qui peut guider les gens vers le point d'eau potable le plus proche de chez eux." Alep était la capitale économique de la Syrie et la ville la plus peuplée du pays avant le déclenchement de la guerre en 2011. Les insurgés et les loyalistes s'y affrontent sans répit et de nombreux secteurs sont réduits à l'état de ruines. Les coupures d'eau y sont fréquentes et, mises bout à bout, vont jusqu'à représenter deux semaines par mois. Mercredi, l'eau coulait de nouveau des robinets après une coupure de quatre jours. (Magdalena Mis, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant