Le téléphone d'Abrini aurait permis cinq arrestations en Angleterre

le
1
Mohamed Abrini capté par la vidéosurveillance d'une station service de l'Oise le 11 novembre 2015, deux jours avant les attentats de Paris.
Mohamed Abrini capté par la vidéosurveillance d'une station service de l'Oise le 11 novembre 2015, deux jours avant les attentats de Paris.

L'arrestation de cinq personnes vendredi à Birmingham et à l'aéroport de Gatwick aurait été permise par l'analyse des données du téléphone de Mohamed Abrini. Le suspect-clé des attentats de Paris et de Bruxelles, qui a reconnu être "l'homme au chapeau" qui avait accompagné les deux kamikazes de l'aéroport Zaventem, avait été arrêté le 9 avril par la police belge. Selon le média britannique The Sun

, ce sont des experts américains qui sont parvenus à décrypter les données du téléphone de Mohamed Abrini. Ils ont ainsi mis au jour des dizaines de messages échangés entre le belgo-marocain et la cellule de Birmingham, permettant l'arrestation de quatre hommes et d'une femme.

Mohamed Abrini est allé à Birmingham

Les données récupérées ont également prouvé que Mohamed Abrini s'était rendu lui-même au Royaume-Uni à trois reprises l'année dernière. Sa dernière visite à Birmingham remonterait ainsi à juillet 2015. Des photos de lieux emblématiques de la ville ont également été retrouvées dans son téléphone : le centre commercial Bull Ring, la gare de New Street ainsi que Villa Park, le stade de l'équipe de football locale, Aston Villa. Les enquêteurs n'étaient toutefois pas en capacité de dire si ces clichés avaient été pris par Mohamed Abrini lui-même.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 il y a 10 mois

    il est vrai qu'ils ont beaucoup de chances aussi là-bas