Le Tchad réclame 6,3 millions d'euros au médecin de l'Arche de Zoé

le
0
L'État tchadien assigne en justice Philippe van Winkelberg, le médecin de cette association qui, en 2007, avait tenté de faire venir clandestinement 103 enfants du Darfour en France.

Soupçonnés d'avoir tenté de faire venir 103 enfants en France, en octobre 2007, les six membres de l'Arche de Zoé avaient été condamnés en 2008 à verser 6,3 millions d'euros aux familles ainsi qu'à huit ans de travaux forcés par la justice tchadienne. L'État tchadien, qui les avait graciés en 2008, réclame toujours la somme qu'ils étaient censés verser. C'est à ce motif que le Tchad assigne jeudi le médecin Philippe van Winkelberg devant le Tribunal de grande instance de Digne-les-Bains qui rendra sa décision sur l'affaire le 27 octobre prochain.

Fait étonnant : seul le médecin est concerné par cette assignation en justice. «C'est scandaleux», a estimé son avocate, Me Françoise Davideau, précisant que van Winkelberg, qui exerce aujourd'hui à Castellane (Alpes-de-Haute-Provence), est le seul des protagonistes de l'affaire à être assigné, probablement parce qu'il est à paraître «solvable» aux yeux du Tchad. L'avocate du médecin souligne également à qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant