Le Tchad prudent sur la crise au Mali

le
0
Idriss Déby a été reçu mercredi par François Hollande pour discuter de l'intervention africaine dans le nord du Mali.

François Hollande s'est livré ce mercredi à un exercice diplomatique délicat. En recevant son homologue tchadien Idriss Déby à l'Élysée, le président français devait tenter de combiner ses principes affichés en faveur des droits de l'homme et de la démocratie en Afrique avec la nécessité de promouvoir les intérêts de la France. La première rencontre entre les deux hommes fut donc «directe», selon un diplomate.

Signe des tensions entre les deux pays, la visite programmée en octobre a été une première fois repoussée par la France d'un bon mois pour cause d'«agenda surchargé». Elle a donné lieu à d'intenses tractations sur fond de crise malienne et de polémique autour de la disparition d'Ibni Oumar Mahamat Saleh. Cet opposant à Idriss Déby avait été enlevé à son domicile, en février 2008, par des militaires tchadiens. On ne l'a jamais revu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant