Le taux du livret A risque de baisser en février

le
10
Actuellement à 2,25%, la rémunération du livret d'épargne préféré des Français pourrait mécaniquement tomber à 2%, voire 1,75%. Tout dépendra de l'inflation. «Il n'y a absolument rien de décidé», temporise Jean-Marc Ayrault.

L'année 2013 pourrait commencer sur une mauvaise nouvelle pour les épargnants. Le taux du livret A pourrrait en effet voir sa rémunération baisser au 1er février, au moment de sa révision. Il pourrait passer de 2,25% actuellement à 2% voire 1,75%, selon les calculs des Echos , si l'inflation, hors tabac, ne dépasse pas 1,5% fin décembre.

La formule de calcul du taux d'intérêt du Livret A dépend en effet de deux paramètres: les taux des prêts entre banques (sur le marché interbancaire) et l'inflation. Les taux interbancaires étant à leurs plus bas niveaux historiques, c'est l'utilisation du chiffre de l'inflation majoré d'un quart de point, qui est retenu. L'Insee a fait état le mois dernier d'une hausse des prix, hors tabac, de 1,7 % sur un an en octobre (dernier chiffre connu) contre une progression de 1,8% en septembre. Reste à voir si ce ralentissement se confirmera en novembre et décembre. Dans ce cas de figure, il reviendrait au gouverneur de la Banque de France de recommander une baisse du taux du livret A en début d'année prochaine.

«Il n'y a absolument rien de décidé, a temporisé Jean-Marc Ayrault sur France 2 ce mercredi matin». «Si l'inflation baisse, le taux du Livret A baisse, a rapelé le premier ministre. Je ne connais pas le niveau de l'inflation lorsque nous serons amenés à calculer le taux du livret A». Le chef du gouvernement a en revanche confirmé qu'une nouvelle hausse de 25% du plafond du Livret A était programmée, après celle de même ampleur qui vient de porter le montant maximum des dépôts à 19.125 euros.

Circonstances exceptionnelles

Dans tous les cas, la Banque de France et le gouvernement conservent la possibilité d'invoquer des «circonstances exceptionnelles» pour déroger à cette règle de calcul - par exemple, pour protéger le pouvoir d'achat. C'est ce qui c'était passé en février dernier, avec un maintien des taux à 2,25% malgré une accélération de l'inflation. Les prévisions de relèvement du livret A à 2,75%, avancées dans les semaines précédentes par Les Échos, avaient alors été déjouées. Christian Noyer, gouverneur de la banque de France, avait alors justifié cette décision par la perspective de baisse de l'inflation en 2012 et la volonté d'éviter une volatilité excessive du livret A.

La baisse des taux, si elle intervient, ne devrait toutefois pas détourner les Français de ce livret d'épargne très populaire qui affichait, à fin octobre, une cagnotte de 239,9 milliards d'euros. Ces derniers devraient garder en tête le relèvement du plafond du livret A de 25% à 22.950 euros, attendue en début d'année. Au premier octobre, un premier relèvement du même ordre avait entraîné un raz-de-marée des placements.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le mercredi 12 déc 2012 à 21:41

    Vive les Sicav obligataires !!

  • loco93 le mercredi 12 déc 2012 à 19:18

    Lorsqu'il y'a pas d'inflation, seul le livret A baisse. Mais concernant tout les autres postes de dépenses de la vie courante qui ont monté en corrélation avec l'indice sacre sainte de l'inflation, eux ne baissent pas...

  • cyrilc1 le mercredi 12 déc 2012 à 16:50

    D'ailleurs Sarko ne t'a jamais demandé d'aller en Bourse ni fait la promesse que la bourse augmenterai. Moulande a promis le doublement qui n'est pas et ne sera surement pas effectif, plus d'eventuelles futures taxes. Ouvre les yeux. Ne cherches plus de positif dans la politique socialiste. Depuis Mitterand il n'y en a plus.

  • cyrilc1 le mercredi 12 déc 2012 à 16:48

    gaia2011, la différence est que la crise de 2008, elle était mondiale et pas du fait de Sarko, alors que là il s'agit des actes de Bercy, ministère de Moscovici, membre du gouvernement socialiste et seul décisionnaire en la matière. Hollande a fait plein de promesses et n'en tient aucune. On augmente les livret et maintenant Francais a la vaseline.

  • gaia2011 le mercredi 12 déc 2012 à 15:24

    Ah ah ah ! Comme si du temps de Sarko le taux du livret A augmentait... ils ont bon dos les socialistes. Même 1.75% c'est toujours que de risquer de perdre à chaque nouvelle nouvelle crise ses économies placées en bourse par des banques. Souvenez vous de 2008...

  • M9461906 le mercredi 12 déc 2012 à 13:52

    Surtout ne tombez pas dans le piègeLes Socialistes se sont aperçus que plus personne ne consommait, sauf le strict nécessaire, et que tout ceux qui le peuvent épargnent.Tout ça est fait pour inverser la tendance.Faites comme moi, tant qu'il y aura les socialistes, je ne consommerai que le minimum et épargnerai tout le reste même si ça rapporte zéro.

  • M6860185 le mercredi 12 déc 2012 à 12:24

    frk a raison, le livret A est un mauvais produit qui perturbe le fonctionnement du marché de l'épargne.

  • frk987 le mercredi 12 déc 2012 à 11:25

    Il ne tient qu'à vous d'ignorer le livret A !!! c'est même la façon la + efficace de dire au gouvernement que ce sont des c..., et que l'on peut placer son épargne hors de France pour les contraindre encore plus vite à devenir sérieux.

  • 11881561 le mercredi 12 déc 2012 à 10:23

    RECCO am013 !

  • am013 le mercredi 12 déc 2012 à 10:10

    On nous sort la formule uniquement quand il faut baisser le taux ! mais quand il s'agit de le monter, alors là on trouve tous les prétextes pour ne pas le faire...les pigeons du livret A en ont marre ! et puis faudrait pas nous prendre pour des c....tout de meme !