Le taux du Livret A ramené à 1,75 %

le
24
Le chiffre retenu fait office de compromis entre l'Elysée et la Banque de France.

La décision a fait l'objet d'intenses tractations. Selon plusieurs sources, le taux du Livret A passera finalement de 2,25 % à 1,75 % le 1er février, pour tenir compte d'une faible inflation. Les livrets au plafond (22 950 euros depuis le 1er janvier) rapporteront désormais 401,62 euros par an. Si la règle de calcul de ce taux prévue par la loi avait été appliquée, celui-ci serait tombé à 1,5 % (344,25 euros de rémunération annuelle).

La décision appartient au gouverneur de la Banque de France, qui peut toutefois recommander au gouvernement d'y déroger au nom de «circonstances exceptionnelles» ou de la sauvegarde du «pouvoir d'achat des épargnants».

Christian Noyer, et le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, se sont ainsi mis d'accord pour lui donner un petit coup de pouce, afin de ne pas décevoir les Français, très attachés à ce produit d'épargne. «C'est un seuil politique et psychologique», notamment dans un contexte économique difficile, souligne un proche de dossier. La décision fait office de compromis entre l'Élysée -qui aurait préféré que le taux passe à 2 %- et la Banque de France qui plaide pour un taux bas, racontent plusieurs sources.

Pierre Moscovici avait prévenu que le nouveau rendement devrait «à la fois prendre en compte l'évolution des prix en France, la protection du pouvoir d'achat des Français, notamment de l'épargne populaire, et l'encouragement à l'investissement dans le logement».

Vers une actualisation du taux tous les trimestres?

Au sein de la Banque de France, on insiste néanmoins sur la nécessité de ramener le taux de livret A à un niveau adéquat au prochain rendez-vous, en juillet, si l'inflation continue à être basse. Dans les discussions que Christian Noyer a eu avec Bercy, la question d'une actualisation du taux tous les trimestres -et non plus tous les semestres- a été évoquée. Les textes de l'institution permettent déjà cette fréquence à certaines conditions, notamment pendant les périodes de crise où les mouvements économiques sont brutaux, afin que les marches d'escalier ne soient pas trop importantes. Reste à savoir si cela pourrait être institutionnalisé...

Régulièrement, le taux de rémunération du Livret A prend une tournure politique -voire fait polémique -et sa méthode de calcul est mise en cause Le rapport de Pierre Duquesne sur «La réforme de l'épargne réglementée», remis au gouvernement en septembre dernier, préconisait une formule de fixation du taux des livrets non seulement être «simplifiée», mais aussi d'application «totalement automatique, sans intervention du Gouverneur de la Banque de France ni du Ministre des finances». Le système y gagnerait en «prévisibilité et en lisibilité pour tous les acteurs (y compris pour l'État émettant des obligations indexées sur l'inflation...)», soulignait le document.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M362321 le lundi 14 jan 2013 à 15:49

    @max : MDR ton analyse ! c'est pas la question...

  • ppetitj le lundi 14 jan 2013 à 11:46

    Moscovici en interwiew : le livret ne descendra pas de 1%... Le faire descendre de 0.5% ou 0.75% ce n'est pas mentir, c'est joué sur les mots.

  • max01 le lundi 14 jan 2013 à 11:07

    Le livret A est un placement sécurisé et défiscalisé, pas de rendement. Il faut savoir faire la différence.

  • 11881561 le lundi 14 jan 2013 à 10:54

    Quelle FUMISTERIE !

  • ceriz le lundi 14 jan 2013 à 10:46

    quand va t'on s'attaquer enfin au statut des hommes politiques!!!!!!! ???????? ça devient vital !!!!!!es députés et sénateurs eux ne se serrent jamais la ceinture!!!!!!! à vomir ces politiques qui ont acheté les journalistes devenus muselés...... presse bidon...........et on dit rien......

  • M362321 le lundi 14 jan 2013 à 10:45

    Moralité : vive les CAT et les placements physiques : or, montres de luxe etc. Je vais fermer les 4 livrets de ma famille et ciao la caisses de dépôts !!

  • M362321 le lundi 14 jan 2013 à 10:43

    Commentaire de BFM : cela satisfait les banques car les livrets A leur faisait de la concurrence sur les livrets classiques. Moralité : Hollande fait plaisir aux banques. Ca ne me gêne pas mais je le revois dire dans son discours de campagne : 'nous remettrons la finance mondiale à sa juste place !'... paroles, paroles...

  • cyrgod le lundi 14 jan 2013 à 10:43

    Mdr. Non content d'utiliser un chiffre de l'inflation sans rapport avec le panier d'un ménage ... pour qui le taux est bien supéréieur, il abaisse le taux. Le calcul est ainsi fait (Moscovici peut prometter à grand coup de salive que ce taux ne baissera pas, pauvre défroqué). Mais n'oublions pas non plus, que ce taux a été maintenu pendant un temps aussi en dessous de l'inflation il y a quelques temps. Ca va donc dans les deux sens.

  • malice71 le lundi 14 jan 2013 à 10:41

    décidé je retire tout sauf les 10 euros et je place à court terme sur les opportunités telles zesto cortal ing bink bvb etc la gauche s'occupe des petits épargnants ^je vais peut ^etre ouvrir un compte suisse et quo s'appelerio

  • bilit13 le lundi 14 jan 2013 à 07:05

    Moi j ai retirer mon argent de ce livret qui sert a financer la misère.J ai acheté des billets de TGV qui augmentent plus vite que l inflation...voila une multitudes de placements garanti par ces abru .tu de social: il faut investir dans les taxes.