Le tarif du passe Navigo va augmenter de 3 euros le 1er août

le
0

VIDÉO - Un protocole d'accord a été signé entre l'État et avec la région Ile-de-France pour résoudre le problème du financement du forfait Navigo à prix unique. Ce dernier passera à 73 euros dès le 1er août, soit une hausse de 4,2%.

La tarification du passe Navigo va être revue à la hausse. «Une hausse limitée à 3 euros», selon la région Ile-de-France et ce, dès le 1er août. Soit un passe Navigo à 73 euros. La semaine dernière, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, avait menacé, en l'absence d'accord pour financer le passe Navigo à tarif unique, d'augmenter le tarif à 80 ou 85 euros.

»» À lire aussi: pourquoi le passe Navigo est un enjeu économique et politique

Le passage de 70 à 73 euros résulte d'un protocole que viennent de signer l'État et la région francilienne dans le but d'allouer des «moyens supplémentaires» pour assurer «un financement pérenne du système de transports franciliens». Des moyens qui seront «répartis entre les usagers des transports en commun, via le levier tarifaire, les usagers des routes franciliennes, via la modulation régionale de la TICPE, et enfin les employeurs de plus de 11 salariés via une hausse du Versement de Transport», indique Matignon dans un communiqué. Pour ce qui est de la hausse du Versement de Transport et de la TICPE, les montants n'ont pas encore été précisés.

Pointant du doigt le non financement du coût global de 450 millions d'euros du passe Navigo à tarif unique, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a réussi à obtenir un accord. «Je vais tout faire pour éviter de faire porter le déficit aux usagers», avait-elle expliqué lundi dernier. Seule la hausse du versement transport de 0,13% dans les zones 1 et 2 pour les entreprises de plus de dix salariés avait permis de résorber quelque peu le déficit à hauteur de 150 millions d'euros. Mais le premier ministre lui-même avait reconnu une «impasse financière de 300 millions d'euros» par an dans les caisses du Syndicat des transports d'Ile-de-France, selon la présidente de la région Ile-de-France.

D'après Stéphane Beaudet, vice-président chargé des transports à la Région, cette augmentation du prix du Pass'Navigo est «une augmentation normale du titre de transport, comme elle avait lieu tous les ans», et servira notamment à «la rénovation et au renouvellement du matériel roulant» a-t-il indiqué à l'AFP. Autrement dit , ce sont avant tout les taxes sur les entreprises et les carburants qui devraient combler le déficit.

Cette accord intervient alors que Manuel Valls s'était engagé il y a quatre mois à trouver une solution pour le financement du Pass'Navigo. «La mise en place du Passe Navigo à tarif unique est une avancée pour les usagers franciliens», ont précisé Matignon et la Région, assurant qu'ils souhaitaient «la préserver, tout en garantissant un règlement des besoins financiers durables des transports en Ile-de-France».

Le Medef a réagi cet après-midi, s'insurgeant contre la hausse du versement de transport payé par les entreprises. «Nos entreprises, dans le contexte actuel [...], entre les attentats, la loi El Khomri, les inondations, n'en peuvent plus et sont totalement opposées à cette augmentation du versement transport», a déclaré à l'AFP Eric Berger, président du Medef Ile-de-France, avant d'ajouter: «A une période où le gouvernement a décidé de baisser les charges des entreprises, il se trouve qu'en Ile-de-France, on est en train de matraquer une nouvelles fois» ces entreprises. Le syndicat des patrons a par ailleurs réclamé «participer au conseil d'administration du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif). De son côté, la CGT Ile-de-France a elle aussi fustigé la hausse de tarif du Pass'Navigo qui va «pénaliser les plus démunis, les salariés qui créent les richesses et qui n'ont pas toujours accès aux transports publics avec les horaires atypiques qui se multiplient».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant