Le tandem Desmarest-Pouyanné choisi pour diriger Total

le
0
TOTAL CHOISIT À SA TÊTE LE TANDEM DESMAREST-POUYANNÉ
TOTAL CHOISIT À SA TÊTE LE TANDEM DESMAREST-POUYANNÉ

PARIS (Reuters) - Le conseil d'administration de Total a décidé mercredi de nommer le tandem Desmarest-Pouyanné à titre transitoire pour succéder au PDG Christophe de Margerie, mort lundi dans un accident d'avion, a annoncé le groupe pétrolier.

Thierry Desmarest, 68 ans, ancien PDG du groupe, est nommé président et Patrick Pouyanné, 51 ans, actuellement directeur général de la branche Raffinage-Chimie, devient directeur général, a précisé Total dans un communiqué.

Les deux fonctions seront à nouveau regroupées à la fin 2015 lorsque s'achèvera le mandat de Thierry Desmarest, conformément aux limites d'âge prévues par les statuts, a ajouté Total.

Ces décisions, proposées par le comité de gouvernance et d'éthique du groupe qui s'est réuni mercredi matin, ont été prises à l'unanimité.

Christophe de Margerie, le PDG du groupe pétrolier, est mort lundi soir dans la collision de son avion d'affaires avec un chasse-neige à l'aéroport Vnoukovo de Moscou.

Patrick Pouyanné, diplômé de l'École polytechnique et de l'école des Mines de Paris, est entré chez Total en'97 et a occupé plusieurs fonctions managériales en France et à l'international dans le secteur de l'amont pendant 14 ans avant d'être nommé en janvier 2012 à la tête de la branche raffinage-chimie du groupe et d'entrer au comité exécutif.

"Patrick Pouyanné a mené avec succès la transformation du secteur raffinage-chimie", souligne Total dans son communiqué.

Thierry Desmarest, PDG du groupe de'95 à 2007, a ensuite présidé le conseil d'administration jusqu'en mai 2010, avant d'être nommé président d'honneur de Total.

Dans la matinée, Christian Jimenez, président de Diamant Bleu Gestion, avait estimé que "Patrick Pouyanné était un des deux adjoints de Christophe de Margerie, le plus expert des questions pétrolières".

"Un tandem Desmarest-Pouyanné permettrait d'allier l'expérience et l'expertise. Ce serait une configuration quasi-idéale, au moins pour les prochaines années, en attendant de voir si P. Pouyanné peut manifester des talents de stratège", ajoutait le gérant.

John Plassard, directeur adjoint de Mirabaud Securities, notait qu'une scission du management permettrait d'éviter non seulement une "comparaison entre un nouveau dirigeant et l'ancien, tellement charismatique" mais aussi une concentration du pouvoir de décision, rappelant notamment que "Christophe de Margerie n'a pas réussi son grand pari qui était de faire évoluer sa division forage".

En Bourse, l'action Total cède 0,5% à 13h30.

(Dominique Rodriguez, Raoul Sachs, Matthieu Protard, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant