Le tabac coûte 47 milliards d'euros par an à la collectivité

le
3
L'estimation inclut les dépenses de santé mais aussi les pertes de revenus, d'impôts et de productivité liées à une mortalité anticipée.

Le tabac coûte chaque année 47 milliards d'euros à la société française, soit 3 % du PIB et l'équivalent de 772 euros par habitant, a rappelé en décembre la Cour des comptes dans un rapport sur l'évaluation des politiques de lutte contre le tabagisme. «Ce coût mériterait toutefois d'être davantage étudié», soulignait son président, Didier Migaud, car un flou sur ce sujet nourrit une idée récurrente selon laquelle le tabac rapporte de l'argent à l'État, «ce qui est à l'évidence faux».

Réalisé par des chercheurs en 2006, ce calcul global inclut des coûts directs, c'est à dire la prise en charge sanitaire des pathologies attribuables au tabac, et des coûts indirects. Il s'agit des pertes de revenus, de productivité et de fiscalité liés à la morbidité et à une mortalité anticipée. Les dépenses de prévention et les incendies...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le jeudi 6 juin 2013 à 16:50

    Encore un chiffre spectaculaire établi au doigt mouillé ...

  • jjd47 le jeudi 6 juin 2013 à 16:30

    Et A-ton compté les économies retraite et dépendance dev ceux qui meurent du tabagisme, sans compter les emplois libérés et les indemnités chômage économisées s'ils étaient en activité?

  • M8022166 le jeudi 6 juin 2013 à 14:22

    «Ce coût mériterait toutefois d'être davantage étudié»En bref, on balance un chiffre sans savoir ce qu'il recouvre exactement. La mortalité anticipée d'un retraité est un gain pour l'Etat, non pas un coût.