Le Syndicat de la magistrature paie pour son «mur des cons»

le
3
Les résultats des élections syndicales montrent un net recul de l'organisation, marquée à gauche, au c?ur récemment de plusieurs polémiques.

Après le scandale public, l'indignation politique, restait à savoir si l'affaire du «mur des cons» du Syndicat de la magistrature (SM, marqué à gauche) allait avoir des conséquences sur le soutien des magistrats à cette instance représentative. C'est chose faite, ou presque, puisque fin juin s'est tenu un vote, première étape de la désignation des membres de la commission de l'avancement.

Et les résultats sont éloquents: le SM a enregistré un recul de 6,9 % des voix. L'Union syndicale des magistrats (USM, qui se décrit comme apolitique), syndicat majoritaire de la profession, progresse quant à elle de 9,5 %, jusqu'à atteindre 68,4 % des suffrages (en tout, 9 365 votes exprimés). En conséquence, sur les 398 grands électeurs choisis par ce vote, 302 appartiennent à l'USM (dont 47 gagnés par rapport au dernier vote, en...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le samedi 20 juil 2013 à 12:53

    Il paie? pas assez, ils auraient du passer en justice pour incitation à la haine...

  • mlaure13 le samedi 20 juil 2013 à 11:45

    ENFIN !!!...Les consciences (les vraies)...se réveillent !...La bête de Guillotin se réveille et gronde du fond de son corridor !...

  • bordo le vendredi 19 juil 2013 à 21:53

    Et voilà les intelligents qui se croient si malin en stigmatisant les victimes se font dégager. Je pense que c'est un honneur d'etre inscrit sur ce mur des c... c'est un gage de démocratie et de tolérance.